Sika Kaboré et Roch Marc Christian Kaboré, une histoire d’amour qui dure depuis plus de 30 ans. Discrète, Sika a toujours été là aux côtés de son époux, dans tous les moments de sa vie. (DR)

Sika Kaboré : La dame aux multiples facettes

• L’humanitaire, une vocation

• Le socle de la famille Kaboré

La nouvelle première dame du Burkina Faso s’appelle Sika Bella Kaboré. Elle est d’origine togolaise. De son nom de jeune fille Sika Bella Adjoavi, cette intellectuelle, épouse discrète, humble, s’est fait plutôt remarquer dans l’humanitaire. Son histoire d’amour avec Roch Marc Kaboré a commencé il y a plus de trente ans sur les chemins de l’école dans l’hexagone. Ils se marient civilement et religieusement en 1982. Le fruit de leur amour a donné au couple Kaboré 3 enfants, une fille et deux garçons.

Sika Kaboré fait l’unanimité quant à sa discrétion et son caractère humble. Elle est assurément cette femme presque parfaite aux côtés d’un homme de la carrure de Roch. Intelligente et brillante, Sika Kaboré a eu une formation académique dans des écoles prestigieuses en Afrique et en France. Depuis plusieurs années, Sika Kaboré a mis ses compétences au service de la Chambre du commerce et de l’industrie du Burkina où elle est présentement conseillère juridique.
En tant qu’épouse, Sika est, d’après son mari, le socle d’un foyer équilibré et heureux. Elle sait donner la présence qui fait le bonheur de toute la famille, au sens africain du terme. Sika Kaboré, au-delà de la cellule nucléaire, se préoccupe également des autres dans son entourage et bien au-delà. Là où certaines femmes se lancent dans une cause sociale, uniquement par mimétisme ou pour tout simplement se donner une bonne image après l’accession de leur mari à la magistrature suprême, Sika Kaboré s’est engagée depuis dans l’humanitaire et de façon naturelle. Répondant à l’appel de son cœur, elle crée en 2006 l’Association KIMI qui œuvre dans la formation, l’information et la sensibilisation sur des maladies comme le cancer des femmes, la drépanocytose et les maladies qui touchent les jeunes garçons comme la bilharziose, de gros problèmes de santé publique.
Le peuple burkinabè se rappelle encore l’évènement organisé il y a de cela quelques années pour la promotion de cette association, qui a mobilisé les plus grandes stars du football autour du concept «KIMI Foot» dont les recettes devaient servir à lutter contre le cancer. Cet évènement était parrainé par la star du foot camerounais Rigobert Song. Samuel Eto’o, Abedi Pelé, Adebayor et bien d’autres avaient alors répondu présent en venant jouer contre les stars burkinabè de l’équipe nationale comme Dagano, Charles Kaboré et autres. Elle traduit son engagement de tous les instants en ces termes: «Tous pour une vie meilleure!».
Une meilleure vie dont rêve les Burkinabè qui ont placé beaucoup d’espoir en son époux en le choisissant comme président du Burkina Faso.

Germaine BIRBA


 

L’association KIMI

L’Association KIMI est née de la volonté de recherche du bien-être de la population. Elle a fait de la promotion de la santé son cheval de bataille. KIMI en langue dioula signifie «parapluie», comme pour se protéger de la pluie et du soleil. Cette association a été reconnue officiellement en 2006. Son objectif est d’informer et de sensibiliser les populations sur les maladies comme le cancer des femmes, la drépanocytose et les maladies qui touchent les jeunes garçons comme la bilharziose, etc. KIMI est ouverte à toute personne de bonne volonté prête à s’investir dans le social.


Les présidents du Faso de 1959 à nos jours

Présidts

Commentaires
Numéro d'édition: 135

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.