Carburant

Le gouvernement de la transition a finalement annoncé une baisse de 30 FCFA sur le prix du carburant à la pompe. On n’en connait pas encore les détails. Au moment où nous couchions ces lignes, la date d’entrée en vigueur n’était pas encore connue. Deux faits marquants cependant. Le premier: le communiqué a été publié après l’audience du Premier ministre avec les organisations syndicales et de la société civile. Confidences du gouvernement, la décision était déjà prise et il fallait l’annoncer après l’audience avec la Coalition qui en avait fait une de ses revendications fortes.

Le gouvernement soigne ainsi sa «com» face à des contempteurs à qui il ne pouvait plus refuser grand-chose. Il est obligé de lâcher du lest, surtout après la parenthèse du coup d’Etat et la formidable résistance des syndicats et de la société civile dont les mots d’ordre de résistance ont été bien suivis, avec le résultat que l’on sait. Cette baisse est tout sauf un cadeau du gouvernement. Après le putsch manqué, le rapport de force a été inversé en faveur des syndicats.
Et à la veille des élections présidentielle et législatives, le gouvernement ne pouvait prendre le risque de se mettre à dos la rue. La coalition s’en contente même si elle espérait une baisse substantielle.
Le deuxième fait marquant: c’est une des rares fois qu’une baisse ou une augmentation du prix du carburant n’est pas immédiatement répercutée. Là aussi, le gouvernement semble ménager les marketeurs qui ont probablement des stocks en cours à évacuer afin d’éviter tout risque de manque à gagner. En la matière, le gouvernement ne pourra pas jouer longtemps la montre. Car, les consommateurs ne vont pas tarder à demander la jouissance de cette mesure.
Si ce n’est lui, c’est le prochain gouvernement qui assumera le coût de cette baisse. Ce sont des recettes en moins. La tranquillité a un prix.
Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 132

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.