Campagne

ça y est ! Une grosse étape vient d’être franchie. La liste définitive tant attendue des candidats à l’élection présidentielle du 11 octobre est connue.
Sont restés à quai le Général Djibrill Yipénè Bassolé et le Colonel Yacouba Ouédraogo. Ces deux-là sont les dernières victimes du tamisage du Conseil constitutionnel. Cette institution est restée sur sa logique du début. Son application ou son interprétation de la loi est donc constante. Ces deux hommes politiques ont appartenu au dernier gouvernement du régime Compaoré qui a tenté de modifier l’article 37.
Dès le 20 septembre, le commerce des voix électorales peut démarrer avec l’ouverture de la campagne. Le pays a longtemps retenu son souffle pour atteindre cet instant fatidique de la publication de la liste définitive des candidats à la présidentielle. On a craint le pire avec le rejet de la candidature du CDP.
Ce parti qui brandissait l’épouvantail du boycott a eu la sagesse de rentrer dans les rangs tout en rejetant la décision d’invalidation de ses candidats. Ce faisant, il rend service à la transition, et surtout au Burkina qui lui sera reconnaissant de cette option de se soumettre aux décisions des grands juges. C’est ce qui est également attendu de ces deux candidats à la candidature, frappés d’inéligibilité.La publication de cette liste ouvre le bal des alliances et des mots d’ordre de vote et de ralliements. Et à ce petit jeu, le CDP aura son mot à dire. La campagne ne fait que commencer. Plaise aux politiciens qu’elle se déroule sans heurts.
Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 123

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.