International

Banque de développement des Brics : Première journée d’activités

La nouvelle banque de développement fondée par les pays membres des Brics (acronyme désignant le groupe de cinq pays: Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) a ouvert ses opérations le 21 juillet dernier à Shanghai. L’institution est perçue comme une alternative à la Banque mondiale et au Fmi.

C’est finalement Shanghai qui a été désignée pour abriter le siège de la «Nouvelle banque de développement» à la place de New Delhi et Johannesburg. La création de cette nouvelle institution financière a été décidée en 2013 par les pays membres des Brics, qui représentent 40% de la population mondiale.
Son ouverture intervient après le sommet des Brics à Oufa en Russie le 8 juillet dernier, lors duquel le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, avait déclaré que les Brics «illustraient un nouveau système de relations internationales multipolaires» et démontraient l’influence croissante de «nouveaux centres de pouvoir».
Selon «Les Echos», cette nouvelle institution permettra de financer des travaux d’infrastructure et des projets de développement durable dans les Brics dès le premier trimestre 2016.
Il faut dire que la nouvelle banque est souvent considérée comme une alternative à la Banque mondiale et au Fonds monétaire international (Fmi), notamment par Moscou, qui est durement affecté par les sanctions liées à la crise ukrainienne et la chute du rouble.
La Chine, deuxième économie mondiale, a présidé le lancement d’une autre institution financière multilatérale : la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (Baii), dont le siège est à Pékin.
La création de la Baii, dotée également d’un capital de 100 milliards de dollars, a été décidée fin juin avec cinquante Etats fondateurs, dont une vingtaine de pays occidentaux tels que la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Avec 30% des parts, la Chine en est le plus gros contributeur. Les Etats-Unis et le Japon, soit les deux premières économies mondiales, n’y font pas partie.
Lou Jiwei, le ministre chinois des Finances, a réfuté l’hypothèse d’une concurrence entre la nouvelle banque de développement des Brics, la Baii et les autres institutions internationales similaires. La banque des Brics «va œuvrer de façon positive, en complémentarité du système financier international déjà existant, et va chercher des innovations dans le modèle de gouvernance», a déclaré Lou Jiwei à la cérémonie d’inauguration, cité par Chine nouvelle.

N.K

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page