Les arrivées dans les Etablissements touristiques d’hébergement au premier trimestre de 2015 ont connu une augmentation de 12,8% contre une baisse de 4,8% au quatrième trimestre de 2014. Source : Baromètre trimestriel du tourisme au Burkina Faso

Tourisme 2015 : L’activité en hausse au 1er trimestre

• Augmentation de 12% des arrivées

• De bonnes perspectives pour le second trimestre

L’activité touristique burkinabè a connu une hausse au premier trimestre de 2015 comparativement au 4e trimestre de 2014. L’étude réalisée par l’Observatoire national du tourisme (Obstour) montre que les principaux indicateurs hôteliers -arrivées, nuitées et recettes- sont en hausse pour le 1er trimestre de l’année.

En ce qui concerne les arrivées dans les Etablissements touristiques d’hébergement (Eth), ces dernières ont connu une augmentation de 12,8% en 2015, avec pour principaux motifs de déplacement : affaires et motifs professionnels (72,5%) ; vacances et loisirs (11,8%) ; visites à des parents et amis (8,2%) et chasse et safari (3,1%).

Une comparaison de l’évolution des activités touristiques du premier trimestre de 2015 à celles de la même période de 2014 fait ressortir une amélioration des indicateurs physiques hôteliers et une détérioration au niveau des recettes. Cette situation pourrait s’expliquer par les effets de reprise de l’activité touristique et par la baisse du volume des activités de la période (conférences, séminaires, ateliers, etc.).  Source : Baromètre trimestriel du tourisme au Burkina Faso

Une comparaison de l’évolution des activités touristiques du premier trimestre de 2015 à celles de la même période de 2014 fait ressortir une amélioration des indicateurs physiques hôteliers et une détérioration au niveau des recettes. Cette situation pourrait s’expliquer par les effets de reprise de l’activité touristique et par la baisse du volume des activités de la période (conférences, séminaires, ateliers, etc.).
Source : Baromètre trimestriel du tourisme au Burkina Faso

Les nuitées enregistrent aussi une hausse de 17,9% au premier trimestre de l’année 2015 contre 6,7% au quatrième trimestre de l’année 2014. S’agissant des recettes, elles connaissent les mêmes tendances avec une hausse de 7,8% au premier trimestre de l’année 2015 contrairement au quatrième trimestre de 2014 où elles enregistraient une baisse de 3,2%. De bonnes performances donc qui pour l’Obstour pourraient s’expliquer «par la tenue du Fespaco (28 février au 07 mars) et de grandes rencontres qui ont drainé des milliers de visiteurs». «Il faut noter aussi que cette période coïncide avec l’ouverture de la campagne d’exploitation faunique qui attire de nombreux touristes», a ajouté l’Observatoire. En comparant l’évolution des activités touristiques du 1er trimestre 2015 à celui de 2014, il ressort une amélioration des indicateurs physiques hôteliers et une détérioration au niveau des recettes. Situation qui pourrait s’expliquer par les effets de reprise de l’activité touristique et par la baisse du volume des activités de la période (conférences, séminaires, ateliers, etc.).

Perspectives pour le deuxième trimestre de 2015
«La reprise de l’activité touristique amorcée au premier trimestre de 2015 pourrait se poursuivre au deuxième trimestre», peut-on lire sur le communiqué du baromètre trimestriel du tourisme qui explique que le deuxième trimestre est riche en manifestations et rencontres d’envergure internationale (Festival international de jazz et des musiques créatives, Salon international de l’énergie, des mines et des carrières, Foire internationale multisectorielle de Ouagadougou). o
NK


 

Zoom sur les statistiques des agences de voyages et de tourisme

Ces chiffres constituent à n’en pas douter une part importante des statistiques du tourisme. Elles permettent d’évaluer le dynamisme de l’activité de voyages au niveau du pays.
Sur la période 2009-2013, le nombre d’agences de voyages et de tourisme a connu une forte augmentation passant de 48 à 88, soit un accroissement de 83%. Cette dynamique s’explique par le potentiel du marché et le désengagement de l’Etat de l’organisation technique du Hadj. L’activité de la billetterie des agences de voyages sur la même période a permis de générer un chiffre d’affaires estimé à 61 milliards de F CFA.
Quant à celle des circuits et excursions, elle a généré des recettes de l’ordre de 527 millions. Le volet organisation des circuits touristiques connaît une évolution contrastée par rapport au nombre des agences de voyages. En effet, le chiffre d’affaires est passé de 141, 08 millions en 2010 à 113,2 millions en 2013, soit une baisse moyenne annuelle de 6,3%. Le nombre des billets émis sur le territoire national est passé de 17.704 en 2008 à 42.245 en 2012, soit une croissance moyenne annuelle de 27, 17% et une baisse de 43,83% entre 2012 et 2013.

Commentaires
Numéro d'édition: 119

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.