La Tnt : Aucun pays en 2015 au rendez-vous

• La mobilisation des ressources est difficile

• Seul le Niger est très avancé

La commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) a organisé du 17 au 19 juin dernier une réunion des ministres en charge de la Communication et de la télécommunication de l’espace. Cette réunion a porté sur l’évolution du processus de la transition numérique.

Aucun pays n’a été au rendez-vous du 17 juin 2015, date butoir pour la mise en œuvre de la Télévision numérique de terre (Tnt). Pour ce faire, les ministres de la Commission se sont réunis pour faire l’état des lieux et trouver ensemble des solutions. De nombreuses raisons expliquent le retard accusé par les Etats dans la mise en place de la Tnt. Ce sont, entre autres, le déclenchement tardif du processus par les Etats membres et les difficultés de mobilisation des ressources nécessaires au financement de l’opération.
En ce qui concerne le Burkina Faso, sur les 46 milliards de F CFA nécessaires à la réalisation du projet, seulement 8 milliards ont été débloqués. Pour se faire, le ministère de l’Economie et des finances a confié la mission de mobilisation des fonds à un pool bancaire national selon les propos de Frédéric Nikiéma, ministre de la Communication.
Le défi majeur reste la mobilisation des financements dans la plupart des pays pour réaliser les infrastructures. En ce qui concerne le Niger, des avancées sont notées. Le ministre nigérien des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, Abdou Mani, rassure : «Au Niger, nous avons été amenés à utiliser le fonds d’investissement pour le développement pour obtenir du fournisseur des équipements numériques avec la possibilité de payer sur 5 années.
Ainsi, les premiers émetteurs sont déjà installés dans trois chefs-lieux de région et dans la capitale Niamey. Le démarrage des émissions en numérique pourrait intervenir au plus tard d’ici la fin du premier trimestre 2016». C’est en 2006 qu’un accord a été signé au niveau de l’Union internationale des télécommunications avec tous les pays du monde pour que tous basculent vers le numérique. C’est une opportunité pour les pays africains de développer leurs systèmes de communication en termes de qualité, de son et d’image, mais également en termes d’espace.o
Germaine BIRBA


Le rôle de l’Uemoa

La Commission de l’Uemoa coordonne la dynamique de la Tnt au sein de l’Uemoa. Et cette coordination est extrêmement importante dans ce sens qu’elle a permis aux pays membres d’avoir des normes communes. Les 8 pays ont donc les mêmes normes de compression et de diffusion. L’espace sera intégré avec les télévisions numériques. Ce processus permettra de faire marcher une télé dans tout l’espace Uemoa. L’Uemoa joue également un rôle important dans la communication, la sensibilisation et le renforcement des capacités. Elle aide aussi les pays à mobiliser des fonds pour la construction des infrastructures.

Commentaires
Numéro d'édition: 118

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.