Campagne agricole : Fin précoce de la saison au Sahel

• Inquiétude quant à l’atteinte des objectifs

• Le Gouvernement encourage les producteurs

La campagne agricole connaît son installation définitive au cours des premières semaines de juillet. A la date du 29 juin, elle était jugée passable dans la quasi-totalité des provinces, selon le ministre de l’Agriculture qui en faisait le point. La situation de la campagne agricole 2015-2016 à la même période présentait une répartition irrégulière des pluies dans le temps et dans l’espace sur l’ensemble du territoire.

Dans certaines localités des provinces du Séno et du Soum (région du Sahel), la saison agricole a commencé précocement à la faveur de quelques pluies enregistrées en fin mai et début juin, occasionnant des semis. Toutefois, à l’Ouest et dans le Sud du pays, les pluies reçues n’avaient pas pas encore permis le démarrage effectif des semis pour la plupart des producteurs de ces zones, alors qu’habituellement la saison s’installe dans ces régions avant le 15 juin.
Malgré l’inquiétude et le doute sur le bon déroulement de la campagne agricole dus à cette situation, les exploitants agricoles s’encouragent à garder leurs efforts dans la constance pour la réalisation de l’autosuffisance alimentaire. Les objectifs de cette campagne humide sont de 5 millions de tonnes pour les céréales, 1,6 million de tonnes de cultures de rente et un million de tonnes pour les autres cultures vivrières. L’ambition, cette année, c’est d’arriver à des niveaux de production qui permettraient aux ménages surtout agricoles de couvrir leurs besoins céréaliers. L’on se rappelle que la précédente campagne, après avoir connu un début tardif, a enregistré une production céréalière d’environ 4,7 millions de tonnes, plaçant 43% des ménages agricoles dans une situation de vulnérabilité alimentaire. En termes d’actions de soutien à la production, le Gouvernement a promis de mettre tous les atouts du côté des producteurs pour l’atteinte des objectifs de 2015.
Ainsi s’est-il engagé à aménager 3.200 ha de nouveaux bas-fonds et à réhabiliter 1.427 ha de périmètres irrigués.
Des intrants et matériels agricoles sont promis aux producteurs afin de leur permettre de bien mener la campagne pluviale. Suivant la recommandation des experts agricoles de choisir des variétés de cultures résistantes à la sécheresse et d’utiliser les techniques agricoles économiques en eau, le département de l’Agriculture a annoncé la mise à disposition de 4.800 tonnes de semences améliorées à prix subventionnés à hauteur de 90%, dont 3.850 tonnes de semences de céréales. À cela s’ajoutent les 14.000 tonnes d’engrais subventionnées. Certains producteurs bénéficieront d’équipements agricoles et d’animaux de trait. Le ministère de l’Agriculture se convainc de ce que cet accompagnement sera productif si les producteurs et leurs organisations font, de leur côté, montre de professionnalisme, de bonne gouvernance et de responsabilité.
Christian KONE


 

Les prévisions météorologiques sous-régionales

Selon le bulletin spécial de juin 2015 du Centre régional Agrhymet du Cilss, la présente campagne agricole est caractérisée par une amorce de retard dans l’installation des cultures, en particulier dans la bande agricole couvrant le Mali, le Nord du Burkina Faso et la moitié Ouest du Niger. En attendant la mise à jour des prévisions saisonnières pluviométriques et hydrologiques, il a été noté la persistance du phénomène El Niño dans le pacifique équatorial. Cependant, ceci aurait, explique-t-on, un impact réduit sur la saison pluvieuse en Afrique de l’Ouest, en raison des perspectives climatiques favorables dans l’atlantique qui laissent présager une amélioration des précipitations. Agrhymet indique aussi qu’un peu partout au Sahel, la saison pluvieuse pourrait connaître une fin précoce. Mais, il rappelle que les prévisions saisonnières demeurent incertaines et évoque une probabilité accrue de précipitations inferieures à supérieures à la moyenne sur la période allant de juillet à septembre 2015.

Commentaires
Numéro d'édition: 118

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.