General Nice Mining contre Etat burkinabè  : On négocie toujours

Selon le compte rendu du Conseil des ministres du 1er juillet dernier, le litige qui oppose l’opérateur minier «General Nice International Mining (Gnim) à l’Etat burkinabè n’a pas encore débouché sur un règlement définitif. Sur la base d’un rapport portant sur cette affaire, le Gouvernement a décidé de poursuivre les négociations avec la société Gnim en vue d’une solution définitive. Le différend est né de la rupture du protocole d’accord signé en octobre 2010 entre les deux parties pour l’exploitation du gisement de manganèse de Tambao. En 2012, l’Etat burkinabè a rompu son contrat avec Gnim pour s’engager avec Pan African Minérals. Depuis lors, Gnim dénonce «une rupture unilatérale de contrat» et réclame le remboursement des sommes investies. 34 milliards de FCFA, selon certaines sources.

Commentaires
Numéro d'édition: 117

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.