Ag des sociétés d’Etat Performances en baisse : Résultat net de 62 milliards de F CFA

• 6 sociétés déficitaires
• 21 établissements appelés au rapport
• Bilan en baisse par rapport à l’année dernière

C’est une tradition, mais le rendez-vous est crucial. La 23e session de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat (Ag-Se) s’ouvre ce lundi 29 juin pour se terminer le lendemain mardi. C’est l’heure du bilan pour toutes les entreprises qui appartiennent exclusivement à l’Etat. Elles vont présenter face au Premier ministre, président par délégation de l’Ag-Se, et aux autres membres de l’Ag leurs résultats annuels de l’exercice 2014.

Le chiffre d’affaires, les propositions de partage des dividendes avec l’Etat, les goulots d’étranglement, les perspectives et les projets de résolution des problèmes rencontrés devraient être validés par l’Ag.
Pour ce faire, chaque société sera représentée par une délégation normalement composée du Président du conseil d’administration (Pca), du Directeur général (Dg), du Daf, du commissaire aux comptes et du délégué du personnel.
A ce jour, le Burkina Faso compte au total 23 sociétés d’Etat dont 2 Etablissements publics de prévoyance sociale (Epps), à savoir la Carfo et la Cnss. Toutefois pour cette 23e Ag-Se, ce sont 21 sociétés d’Etat qui sont invitées à présenter leur bilan de fonctionnement. L’année passée, elles étaient 16 au total.
Les 3 novices sont l’Agence de conseil et de maîtrise d’ouvrage déléguée en bâtiments et aménagement urbain (Acomod-Burkina) créée en 2010, la Minoterie du Faso (Minofa) créée en 2012 et la Société de gestion de l’équipement et de la maintenance biomédicale (Sogemab) créée en 2013.
Par ailleurs, sur les 21 sociétés, toutes n’auront pas à parler de chiffre d’affaires.
Certaines en phase d’installation auront seulement à présenter un rapport d’explication sur leur processus de constitution et d’opérationnalisation. Deux sociétés sont concernées par cette situation. Ce sont notamment la Société burkinabè de télédiffusion (Sbt) créée en 2013 et la Société nationale d’aménagement des terres et de l’équipement rural (Sonater) créée en 2014.
Pour ce qui est du bilan financier particulier de chaque société, il ressort que 6 sont déficitaires contre 13 bénéficiaires.
Le chiffre d’affaires le plus bas tourne autour de 100 millions alors que le plus élevé se situe à 500 milliards de F CFA. Le déficit total s’élève à 11,753 milliards de F CFA et la Société nationale burkinabè d’électricité (Sonabel) contribue à hauteur de 11,189 milliards de F CFA à ce déficit, soit 95,20%.
Avec les déficits, le résultat net global des sociétés d’Etat et des Epps tombe à 62,092 milliards en 2014 contre 81,111 milliards de F CFA en 2013, soit une baisse de 23,45%.
Dans une note publiée avant la rencontre, le Gouvernement a indiqué qu’au cours de la 23e Ag-Se, les différents acteurs devraient adopter un code de bonne gouvernance des sociétés d’Etat.
Un code qui viendra «garantir le processus de gestion transparente des entreprises publics au profit de la nation» sera donc adopté.
Karim GADIAGA


 

Une année 2014 difficile

Ces explications sont du Gouvernement : «Les entreprises ont évolué durant l’exercice 2014 dans une économie mondiale caractérisée par la baisse des prix du pétrole à partir du second semestre, tandis que la croissance de l’économie mondiale du premier semestre est restée inférieure aux prévisions.
Au plan régional, l’Afrique de l’Ouest est ressortie comme la région la plus dynamique du continent. L’édition 2014 des Perspectives économiques en Afrique a relevé l’amélioration constante des conditions économiques et sociales dans cette partie du continent. Par ailleurs, les perspectives macroéconomiques de la région s’annoncent favorables.
Au Burkina Faso, l’activité économique a été marquée par la baisse de la production céréalière, la contraction des importations et la situation sociopolitique nationale ayant abouti aux événements des 30 et 31 octobre 2014.
Le taux de croissance du Pib réel a baissé de 2,6%, passant de 6,6% en 2013 à 4% en 2014». Il ressort de cette situation que la contribution des sociétés au Pib est faible en 2014 comparativement à 2013.


Liste des Se et Epps concernées par l’Ag

Sociétés d’Etat
Acomod-Burkina,
Ageteer,
Agetib,
Bumigeb,
Cegeci,
Lnbtp,
Lonab,
Minofa,
Onea,
Sepb,
Sbt,
Sogemab,
Sonabel,
Sonabhy,
Sonagess,
Sonater,
Sonapost,
Sonatur,
Sopafer-B

Etablissements publics de prévoyance sociale
Carfo
Cnss.

Commentaires
Numéro d'édition: 116

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.