Christian de Boisredon. Fondateur de Sparknews et Ashoka Fellowet l’équipe Sparknews

Impact Journalism Day

NOUS nous sentons régulièrement submergés par l’actualité quotidienne souvent catastrophique. Bien sûr, le rôle des médias est de nous informer et de nous alerter, mais lorsque les journalistes relaient aussi les initiatives positives, ils nous inspirent et nous donnent les moyens d’agir.
Nous avons créé Sparknews et l’Impact Journalism Day pour encourager ce journalisme de solutions (ou journalisme d’impact)et ainsi permettre aux médias de relayer plus souvent les histoires positives, porteuses d’espoir et de changement.
Aujourd’hui, 45 grands journaux leaders dans leur pays publient un supplément dédié à l’innovation sociale, pour parler des hommes, des femmes, des entreprises ou des organisations qui, avec leurs initiatives, projets ou inventions ont un impact positif sur la société.
Cette opération unique a pris de plus en plus d’ampleur puisque le nombre de médias partenaires a doublé en deux ans. Le journalisme de solutions semble également correspondre aux attentes des lecteurs : la majorité des journaux ont augmenté leurs ventes lors du dernier Impact Journalism Day et certains nous ont confié avoir rarement reçu autant de retours positifs. Certaines rédactions, d’ailleurs, ont entamé des sessions de travail pour intégrer cette approche au quotidien.
En septembre, nous réunirons les rédacteurs en chefs à Paris pour partager leur expérience de l’Impact Journalism Day et pour co-construire l’avenir du journalisme de solutions.
L’Impact Journalism Day a également un impact sur les projets relayés : investissements, mécénat de compétences, dons, et même réplication dans d’autres pays !
Les journalistes s’engagent… et vous ? Aujourd’hui, vous êtes 120 millions de lecteurs à découvrir ces projets inspirants. Et si vous les partagiez autour de vous en offrant par exemple des exemplaires de ce journal ou en relayant les articles sur internet?
Vous pouvez également rejoindre la communauté des lecteurs en postant votre selfie avec votre journal sur les réseaux sociaux (#ImpactJournalism, @sparknews, @leconomistedufaso.bf).
Vous pouvez également assister à des sessions de brainstorming organisées par Make Sense pour aider les projets à relever leurs défis, une occasion de rencontrer d’autres acteurs du changement.
Suivez aussi l’Impact Journalism Day sur la page facebook.com/AXA People Protectors d’AXA, notre partenaire sans qui cette aventure ne pourrait exister.
Aussi, si vous connaissez des projets qui méritent d’être médiatisés, déposez-les sur sparknews.com/ijd.
Bonne lecture…

Commentaires
Numéro d'édition: 115

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.