Bientôt, on pourra voir une sphère et des réservoirs sur le site de Péni. (D.R)

Hydrocarbures : Lancement des travaux du dépôt de Péni

Fin de la délocalisation dans 5 ans

21 milliards de F CFA d’investissement

La Sonabhy augmente ses capacités

La Société nationale burkinabè des hydrocarbures (Sonabhy) construit un nouveau dépôt pétrolier à Péni, commune rurale située à une trentaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso. Evalué à plus de 21 milliards de F CFA, le projet, à termes, vise la délocalisation du site actuel de la zone industrielle, inadapté aux ambitions de la société.

Selon le directeur général de la  Sonabhy, Aboubakar Nacro, le dépôt pétrolier de la zone industrielle constitue un danger pour la ville en temps de sinistre. (D.R)

Selon le directeur général de la Sonabhy, Aboubakar Nacro, le dépôt pétrolier de la zone industrielle constitue un danger pour la ville en temps de sinistre. (D.R)

C’est un projet vieux de quinze ans qui se réalise. Pour le porteur, aujourd’hui ancien directeur général de la Sonabhy, Hubert Yaméogo, c’est le manque de moyens financiers qui a ralenti le lancement des travaux. Sur 30 hectares de terrain acquis à Péni, la Sonabhy, sur fonds propres, va construire son nouveau dépôt pétrolier à l’Ouest du Burkina Faso : plus de 21 milliards (21.135.276.911) de F CFA, si on inclut les travaux d’aménagement d’une bretelle d’accès à double sens. Avec la pose de la première pierre le 6 juin dernier, c’est début du processus de délocalisation du dépôt situé au cœur de la zone industrielle de Bobo-Dioulasso.

Avec la pose de la première pierre, Eeri-BF, succursale de Friedlander, a 22 mois pour finir les travaux.  (D.R)

Avec la pose de la première pierre, Eeri-BF, succursale de Friedlander, a 22 mois pour finir les travaux. (D.R)

Cette délocalisation se fera en plusieurs étapes. La première étape, c’est la construction d’un dépôt de gaz butane dont le coût est de plus de 16 milliards de F CFA (16.135.276.911). La société Friedlander, dont la succursale est Eeri-BF, a 22 mois pour construire une sphère de 4.000 m3, ainsi que des réservoirs, un centre emplisseur avec une aire de stockage de 3.000 bouteilles, entre autres.
Le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Hyppolite Dah, représentant le Premier ministre, a félicité la société qui, malgré les difficultés de trésorerie, a entamé les travaux. Le ministre a même fait comprendre que malgré le caractère capricieux et aléatoire du marché pétrolier, la société a su maintenir les prix des produits pétroliers supportables par les consommateurs.

Se rapprocher de la règlementation nationale à l’horizon 2025

Le nouveau dépôt pétrolier de la Sonabhy à Péni revêt un caractère stratégique. En effet, celui qui est actuellement situé à la zone industrielle n’offre plus une possibilité d’extension en conformité avec la réglementation nationale, a fait comprendre le directeur général de la Sonabhy, Aboubakar Nacro. «La zone industrielle, et même la ville de Bobo-Dioulasso, serait en danger en cas de sinistre», a-t-il renchéri. La construction de ce nouveau dépôt vise également, selon M. Nacro, à se rapprocher de la règlementation nationale en matière de stock de sécurité, pour mieux satisfaire les besoins de stockage d’ici à 2025. Cette réglementation préconise en effet une couverture de 120 jours de consommation dont 90 jours en stock de sécurité et 30 jours en stock de roulement en gaz butane. Au regard de la croissance de la consommation, Aboubakar Nacro a justifié le choix de Péni. «La desserte du site est aisée par la route, le chemin de fer et le pipeline en provenance de la Côte d’Ivoire», a-t-il dit. Le projet mis sur rail, l’étude de l’impact environnemental et social étant faite, les populations affectées ont été indemnisées, a rassuré le directeur général de la Sonabhy. La Sonabhy est une société d’Etat créée en 1985. Elle a pour mission l’importation, le stockage, le transport et le conditionnement des hydrocarbures. En 2014, elle a contribué à hauteur de 149 milliards au budget de l’Etat.
R.O

Commentaires
Numéro d'édition: 114

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.