• Lancement des obligations de Trésor de 30 milliards
de FCFA
Depuis le 16 mai dernier, le Burkina a lancé une émission de bons du Trésor d’une valeur de 30 milliards de FCFA. Cette opération se fera par appel d’offres, pour cession des bons du Trésor, organisé par l’Agence Umoa-titres, pour le compte du Trésor public burkinabè.
La valeur nominale unitaire est de 10.000 FCFA et s’étend sur une durée de cinq ans (2015-2020).
Le remboursement de ces obligations se fera par amortissement annuel constant, après un différé d’un an. Le paiement des intérêts se fera annuellement sur la base d’un taux de 6% dès la première année.
C’est la troisième adjudication de bons de Trésor en compte courant de l’année 2015, émise par le Trésor public du Burkina sur le marché monétaire de l’Uemoa. Cette adjudication, la 52e opération du genre, réalisée par le Trésor public, s’inscrit dans le cadre de l’animation du marché régional des titres publics, et offre aux Etats membres de l’Union une source alternative pour la couverture de leurs besoins en trésorerie.
En 2014, l’Etat burkinabè avait réalisé 140 milliards de FCFA d’émissions de titres sur le marché de l’Uemoa.

• Pierre Zerbo à la Maco
En détention depuis début mai 2015, Pierre Zerbo, le directeur général de la Banque de l’habitat du Burkina Faso (Bh-BF), a été déféré au parquet le 13 mai 2015. M. Zerbo est soupçonné de malversations et de détournements portant sur plusieurs milliards de F CFA.

• Mariam Sankara
auditionnée après son accueil triomphal
Mariam Sankara, veuve de l’ancien président burkinabè, Thomas Sankara, est arrivée le 14 mai dernier à Ouagadougou, dans le cadre de l’ouverture du dossier de son défunt mari. A l’aéroport de Ouaga, elle a été accueillie par une grande foule de militants sankaristes, parents , amis et connaissances.
Mariam Sankara devrait être auditionnée, ce lundi 18 mai, dans le cadre du dossier Thomas Sankara. La veuve de l’ancien président du Burkina Faso (de 1983 à 1987) a assisté aussi à la convention des partis sankaristes.
A propos du dossier Thomas Sankara, le Tribunal militaire, à travers un communiqué signé du commissaire du Gouvernement, avait invité, il y a de cela quelques jours, les ayants droit des personnes concernées à prendre attache avec les autorités compétentes.
Il s’agit des conjoints, ascendants et descendants de Thomas Sankara et des 12 autres personnes décédées lors des événements (coup d’Etat) du 15 octobre 1987.
Le document précise que toute autre personne pouvant donner des informations sur les familles des concernés peut aussi prendre attache avec le commandant de la section de recherches de gendarmerie de Ouagadougou ou le cabinet du juge d’instruction en charge dudit dossier dans ses locaux.

• Ouverture prochaine des 4es Jeux universitaires
La 4e édition des Jeux universitaires du Burkina (Ju-BF) se tient du 14 au 19 mai prochain à Ouagadougou, avec la participation de 20 universités publiques et privées.
Placée sous le thème «Sport et culture, facteurs de paix sur nos campus», cette édition connaîtra la participation de plus de 900 universitaires venus de Bobo-Dioulasso (Ouest), Dédougou ( Ouest), Koudougou (Centre-Ouest), Fada N’Gourma (Est), Ouahigouya (Nord) et Ouagadougou (Centre).
Les disciplines sportives inscrites sont, entre autres, l’athlétisme, le basket-ball, le cyclisme, le football, le hand-ball, la lutte et le volley-ball. En culture, il y aura le théâtre, l’orchestre et la compétition des vedettes.
Au titre des jeux de société, il y a le scrabble, la pétanque, le conte et l’humour.
La 4e édition des Ju-BF est placée sous le patronage du Premier ministre, Yacouba Isaac Zida, et le parrainage de Sa Majesté, le Moogho Naaba Baongho, chef suprême des Mossé .

• Insécurité urbaine et grand banditisme : 477 interpellés à Ouaga
Le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité a lancé, depuis le 7 avril 2015, une opération de lutte contre le grand banditisme et l’insécurité urbaine. Le bilan de l’opération, de la période allant du 6 avril au 4 mai 2015, fait ressortir, sur le plan national, plus de 10.000 personnes interpellées et plus de 50 millions de FCFA d’amendes récoltées. Les statistiques de l’opération concernant la seule ville de Ouagadougou révèlent : 1.294 personnes contrôlées dont 477 interpelées, 23 véhicules automobiles conduits en fourrière, 1.064 engins à deux et trois roues contrôlés dont 843 saisis, 8 armes saisies et 5.662.000 F CFA d’amendes forfaitaires payées.
Pour ce qui concerne spécifiquement la lutte contre le grand banditisme sur l’ensemble des 13 régions du Burkina Faso, la synthèse globale des opérations présente : 11.662 personnes interpelées dont 84 faisaient l’objet de recherches, 83 armes à feu et 232 armes blanches saisies, 57 tricycles, 289 engins à quatre roues et 6.749 engins à deux roues saisis.
Environ 500 kilogrammes de drogue, essentiellement du chanvre indien, ont été saisis et 47.431.000 F CFA d’amendes forfaitaires diverses payées.

• Ex-maires détenus : à chacun sa maison d’arrêt
Ils sont de plus en plus nombreux les ex-maires du Burkina en détention. Etant donné que chacun ne doit pas être jugé dans sa commune, il a été procédé à une répartition des maisons d’arrêt. Ainsi, l’ex-maire de Boulmiougou, Johanny Ouédraogo, sera transféré à Kaya où séjourne déjà Séraphine Ouédraogo, elle aussi, ex-maire de Boulmiougou. Zakaria Sawadogo, ex-maire de Nongremassom, sera transféré à Ouahigouya. Salia Sanou et Karim Barro (ex-maires de Bobo Dioulasso) et Adama Zongo (ex- maire de Tanghin Dassouri) seront détenus à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou. o

Commentaires
Numéro d'édition: 110

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.