Taiwan/Burkina : La coopération se renforce

• Plus de 27 milliards de F CFA sur 2 ans

• 22 projets concernés, priorité à la formation

Le ministère de l’Economie et des finances du Burkina Faso et l’ambassade de la République de Chine Taiwan ont signé le 3 avril dernier à Ouagadougou un accord de subvention pour le financement des projets retenus dans le cadre de la 10e session de la commission mixte de coopération entre les deux pays.

Cette signature est la première du genre car regroupant les différentes conventions pour chacun des projets financés par Taiwan. Evalué à plus de 27,5 milliards de F CFA, cet accord permettra le financement de 22 projets qui seront mis en œuvre au titre du programme de coopération sur une période de deux ans.
Ces projets seront développés dans les secteurs de la santé, l’agriculture, de la formation professionnelle, de l’éducation, du commerce, de l’environnement, l’énergie et de la communication. En retour, le Burkina s’est engagé dans cet accord à mettre en place des équipes de projets, des organes de gestion et un dispositif pour la bonne marche de ces projets.
L’une des grandes décisions prises cette année: l’Etat burkinabè exonérera des frais de douanes et taxes tout le matériel qui sera importé dans le cadre des différents projets. Le ministre de l’Economie et des finances, Jean Gustave Sanon, s’est exprimé sur cet accord qui selon lui est une contribution importante pour le développement du pays. Il s’est engagé pour une bonne gestion des fonds au bénéfice des populations. La satisfaction est la même du côté taiwanais qui, par la voix de son ambassadeur Chen-Hong Shien, a tenu à le faire savoir: «Cette cérémonie démontre l’excellence et la vitalité des relations qui lient nos deux pays, confirmées encore par la récente visite d’amitié de son excellence David Yung-lo Lin, ministre des Affaires étrangères de la République de Chine Taiwan, venu apporter son soutien au peuple burkinabè et au gouvernement de transition en février dernier». En plus de 20 ans de coopération, Taiwan a développé plusieurs projets et programmes. La signature de l’accord de subvention viendra poursuivre les programmes déjà existants et renforcer leurs impacts. En ce qui concerne la santé, 3 projets seront exécutés. Le premier est axé sur l’appui et le renforcement de l’hôpital Blaise Compaoré, le second sur le maintien d’une mission médicale taiwanaise et le dernier sur la construction de Csps à travers le Burkina Faso. Dans le domaine de l’agriculture, le soutien au développement du riz pluvial lancé il y a déjà quelques années va se poursuivre. Près de 12.000 hectares de bas-fonds aménagés permettent aujourd’hui d’avoir plus de 20% de la production du riz national. Le domaine de la formation professionnelle est le plus financé par Taiwan avec la mise en place du programme de renforcement de la formation professionnelle. Isidore Bougouma, chargé de mission à l’ambassade, explique que ce projet a permis à l’ambassade d’investir dans les infrastructures. «Ce projet a vu la construction d’une douzaine d’infrastructures à travers le pays pour la formation des jeunes. Le programme a également permis de recruter 300 formateurs qui ont été formés à l’université de Koudougou entièrement rénovée par l’ambassade dans le cadre de la formation professionnelle», a-t-il affirmé. o

Germaine BIRBA

Les fruits de la coopération

Taiwan entretient depuis plusieurs années d’excellentes relations avec le Burkina Faso. Le pays a participé à l’élaboration de plusieurs projets et appuyé le pays dans certains grands chantiers comme la construction de l’échangeur de l’Est, la construction et l’équipement de l’Hôpital Blaise Compaoré, la construction et l’équipement du Centre de formation professionnelle de référence de Ziniaré, ainsi que plusieurs autres centres de formation à travers le pays et la construction de nombreux Csps. o

Commentaires
Numéro d'édition: 105

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.