Hydrocarbures: ces agréments qu’on ne voit pas

Avec la pénurie de gaz qui a secoué le pays il y a quelques mois, le Gouvernement a pris un certain nombre de mesures pour réduire l’impact de cette crise saisonnière. Il a annoncé l’ouverture du marché du gaz à de nouveaux acteurs. Ce qui veut dire que des agréments vont être délivrés à ces derniers, si ce n’est déjà fait.
Le maillon concerné est la distribution qui verra l’intervention d’un gros concurrent, avait annoncé le ministère du Commerce. Toutefois, les autorités ont également décidé d’ouvrir l’emplissage au secteur privé et des candidats se positionnent déjà.
Ce qu’il faut savoir, c’est que chaque année des arrêtés conjoints du ministère du Commerce et du ministère des Mines octroient des agréments à des personnes physiques et morales qui désirent opérer dans le secteur des hydrocarbures. Il s’agit des produits pétroliers et dérivés (carburant, gaz et lubrifiants).
Pour l’année 2013, on compte une dizaine d’agréments (13 exactement) avec une prépondérance pour le carburant. Parmi ces agréments, on compte seulement deux acteurs pour le gaz : un renouvellement concernant Petrofa et nouvel agrément pour Sobucop. Au total, si on s’en tient à la liste ci-contre (qui n’est pas exhaustive), entre 2004 et 2013, pas moins d’une dizaines d’opérateurs ont leur autorisation dans le secteur du gaz.
Cependant, le marché reste dominé ces dix dernières années par quatre opérateurs (2 filiales de multinationales + 2 indépendants) que sont Oryx –Burkina, Total Burkina Sa, Std-Sodigaz et Petrofa.
D’autres opérateurs, titulaires d’agréments tels que Gpl Services, Sigaz…, ne sont pas encore opérationnels. Cette timidité des autres opérateurs s’explique surtout par la hauteur des investissements à mettre en œuvre en termes d’équipement, (bouteilles de gaz et palettes) et la nécessité de mettre en place un réseau de distribution à caractère national. Les exigences du cahier des charges sont telles que les non professionnels doivent réfléchir par deux fois avant de s’engager. Mais parmi ses opérateurs, titulaires d’agréments dans le domaines des hydrocarbures, figurent des noms bien connus dans le monde des affaires au Burkina. Il s’agit de Joseph Fadoul (Sea-B), Mariam Kanazoé (Pride Petrolieum), Inoussa Kanazoé (Eco oil Burkina), Rimon Hajjar (PeGaz BF) et bien d’autres.
FW

Commentaires
Numéro d'édition: 103

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.