International

Btp en Afrique : +46% d’investissement en 2014

Selon une étude du cabinet Deloitte (African construction trends 2014), en Afrique, les investissements dans le secteur du Btp ont progressé de façon exponentielle (+46,2%), pour atteindre les 325 milliards de dollars en 2014.

Le rapport du cabinet Deloitte dénombre 257 projets d’infrastructures en cours de construction en Afrique en 2014, soit une diminution de 65 projets par rapport à 2013. Pourtant, l’étude montre que les investissements ont progressé considérablement. 325,8 milliards de dollars ont été investis en 2014 contre 222,76 milliards en 2013. Les projets les plus coûteux sont concentrés en Afrique australe avec 119 projets d’infrastructures en 2014, soit un montant total de 144,88 milliards de dollars. Les investissements les plus élevés sont ensuite enregistrés en Afrique de l’Ouest avec 66 projets représentant 71,83 milliards de dollars.
L’Afrique de l’Est affiche 51 projets au compteur (60,67 milliards de dollars) suivie de l’Afrique centrale avec 13 projets d’un montant total de 33,2 milliards. L’Afrique du Nord est en queue de file avec 8 projets (9,1 milliards de dollars).
Il s’agit à 40% de projets de développement des transports et à 39% de projets dans le domaine de l’énergie.
La répartition de ces méga projets est aussi révélatrice des priorités africaines. L’énergie représente 37% des chantiers, suivie par le transport (34%), les mines (9%), la propriété foncière (6%), l’eau (5%) et le pétrole et gaz (4%). Des chiffres qui démontrent que l’Afrique n’est plus seulement un terreau d’investissements dans les matières premières, mais bien que les gouvernements et multinationales voient désormais des opportunités dans plusieurs secteurs à valeur ajoutée. Si le continent affiche dans son ensemble un taux de croissance moyen d’environ 5%, beaucoup estiment que la mise à niveau de ses infrastructures pourrait facilement lui faire gagner 2 à 3% de croissance annuelle, un niveau qui la placerait au premier rang mondial devant l’Asie.
NK


Une croissance mondiale soutenue

Selon une étude du cabinet indépendant Oxford Economics, le secteur de la construction devrait connaître une croissance de +60% d’ici 2025. 60% de cette croissance mondiale devraient être réalisés en Chine, en Inde et aux Etats-Unis. Outre ces 3 grands pays «moteurs», devraient également participer à cette dynamique des pays émergents tels que le Nigeria avec un taux de croissance annuelle de +9% dans la construction d’ici 2025 et l’Indonésie. En Asie du Sud-Est, Les Philippines, la Thaïlande, la Malaisie et le Vietnam devraient également progresser de 6 à 7% par an sur 10 ans dans la construction grâce, notamment, au développement massif de logements pour faire face à l’accroissement démographique. La Chine devrait connaître une période de décroissance dès 2020 malgré un taux de croissance de 7 à 8% par an. Même constat pour l’Inde.o

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page