Qualité des réseaux 2G : L’Arcep constate une progression en 2014

• Airtel et Telmob au coude-à-coude

• Les services voix et sms plus satisfaisants

• Internet, la surprise

Entre novembre 2013 et novembre 2014, il y a eu globalement des progrès en ce qui concerne la qualité des services offerts par les trois opérateurs de téléphonie mobile Gsm (Airtel, Telecel et Telmob). C’est le constat que fait l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) dans un rapport, rendu public la semaine dernière seulement.

Du 1er octobre au 14 novembre 2014, l’Arcep a mené une campagne «d’audit et de vérification de la couverture et de la qualité de service des réseaux 2G», à travers tout le territoire national. Cette évaluation fait suite à celle de novembre 2013, qui avait dressé un bilan en deçà des objectifs du Régulateur et accordé un délai aux opérateurs afin qu’ils puissent apporter des améliorations.
C’est donc sur un protocole identique à celui de 2013, complété cette fois-ci par des mesures de qualité des communications vocales, que ce nouvel audit technique a été réalisé. Au cours de la campagne de mesure, trois tâches ont été exécutées.
Il s’agit particulièrement du «Contrôle de la couverture géographique des réseaux 2G» ; du «Contrôle de la qualité des services (QoS) offerts en 2G (voix, sms, Internet)» et le «Contrôle de la qualité vocale des communications en 2G». Les zones géographiques concernées par la campagne sont une trentaine de villes principales du pays, dont Ouaga et Bobo, ainsi que les principaux axes routiers menant notamment aux frontières.
Tab RésoDes résultats de l’enquête, il ressort, de façon générale, que la couverture des réseaux est assurée par les trois en «Outdoor» (plein air). Telecel qui était à la traîne sur ce plan en 2013 réalise une nette progression, d’après le rapport. «Les niveaux de couverture constatés sont très bons puisque tous les opérateurs assurent une couverture de 100% en conditions outdoor», constate l’Arcep.
Toutefois, c’est en «incar» (à l’intérieur d’une voiture), que la couverture est perturbée. «On note une légère dégradation pour Airtel et Telmob, et une dégradation plus marquée pour Telecel, qui reste en dessous de l’objectif fixé par l’Arecp.
La dégradation sur le réseau de Telecel est principalement due à un déficit de couverture (faiblesse du signal à l’approche des frontières) sur les axes routiers.
Le mobile bascule automatiquement sur le réseau des pays voisins», indique le rapport.
Qualité des services
De façon spécifique, la qualité des services voix, sms et data (données Internet) a été évaluée par réseau.
Pour ce qui concerne le service voix (les appels) dans les villes, le rapport note que «les taux restent bons, voire très bons, sur de nombreuses villes. On constate que le réseau Telecel s’est nettement amélioré par rapport à l’enquête 2013». Cependant, sur les axes, «Telecel connaît un déficit de couverture comparé aux deux autres opérateurs particulièrement sur les zones frontalières, expliquant la nette régression des résultats par rapport à l’enquête précédente». Pour Telecel, le taux de coupure des appels est en baisse par rapport à 2013, mais le taux d’échec des appels est en augmentation. Une moins bonne performance, comparée à celles d’Airtel et de Telmob pour lesquels les taux d’échecs et de coupures des appels restent faibles. La qualité de service sms a également été mesurée aussi bien dans les villes que sur les axes. «Dans les villes, la qualité de service sms s’est nettement améliorée pour Telmob et Airtel avec des taux de réussite proches, voire dépassant, les objectifs. Pour Telecel, si on arrive à émettre les sms, ces derniers arrivent régulièrement après 2 minutes, expliquant les moins bons résultats sur cet indicateur», a constaté le rapport. Sur le même service sms, il ressort que «sur les axes, la tendance est la même sur les taux de réussite d’envoi, mais les résultats sont en baisse significative pour tous les opérateurs sur l’indicateur de réception du sms».
Karim GADIAGA


La surprise Internet

Aux yeux du public, Internet est le vrai talon d’Achille du mobile. Mais le constat de l’Arcep fait ressortir une amélioration générale de la qualité de ce service entre 2013 et 2014; même si les fortunes sont diverses pour les trois opérateurs. Les récriminations du public sont nombreuses concernant la qualité de l’Internet au Burkina. Il n’est d’ailleurs pas sûr que sur la question de l’internet, ce point de vue de l’Arcep soit partagé par les utilisateurs du service internet mobile. L’Arcep note «une très forte amélioration des taux de connexion data enregistrés pour Airtel qui passe premier sur ce critère, contrairement à Telecel, qui passe 3e avec des taux en dessous de l’objectif fixé par l’Arcep». Pour ce qui concerne notamment le taux de réussite de téléchargement Ftp – fichier de 100Ko, le rapport fait le constat suivant: «Sur Airtel, le taux de connexions à internet a augmenté de manière significative et les taux de réussite de téléchargement en sont impactés, avec des débits moyens comparables à ceux de 2013. Pour Telecel, bien que les débits moyens soient en légère augmentation, les taux de réussite de téléchargement sont en forte baisse.
Pour Telmob, en revanche, les débits moyens et les taux de réussite de téléchargement sont en nette amélioration».
Quant aux «taux de connexions à Internet maintenues pendant une navigation de 5mn», les trois opérateurs ont progressé de manière importante, se situant désormais à un niveau équivalent, au-dessus de l’objectif fixé par l’Arcep, d’après le rapport. o

Commentaires
Numéro d'édition: 101

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.