Honko Roger Judicaël Bemahoun, auteur de cette étude, est un politologue. L’homme se présente : Statisticien-Economiste-Chercheur. Il est détenteur d’un Master en Economie publique et statistique appliquée de l’Institut de recherche empirique en économie politique (Ireep) basé au Bénin. (Ph:JBDO)

Présidentielle 2015: Zeph en tête au premier sondage

• Les anciens barons toujours «rejetés»

• Blaise Compaoré garde une cote popularité

Le premier sondage post-insurrection vient de tomber. Commandité par le journal Bendré et réalisé par Honko Roger Judicaël Bemahoun, ses résultats ont été officiellement présentés. Les intentions de vote sont favorables selon le sondage à Zephirin Diabré de l’Upc. Quant à l’image des anciens bonzes du régime, seul celle du président Compaoré résiste encore au rejet de l’opinion. L’objectif de ce premier sondage était de recueillir la perception des citoyens sur la conduite de la Transition qui s’est opérée suite à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Ainsi, les émoluments des personnalités de la Transition, le rôle de l’armée dans la vie politique, les échéances électorales futures, les cotes d’avenir des anciens barons du régime de Compaoré ainsi que celles des autorités de la Transition ont été examinés.

A propos des élections futures, les personnes interrogées placent le président du l’Union pour le progrès et le changement (Upc), Zéphirin Diabré, en tête dès le premier tour dans les intentions de vote, avec 26,9%. Il est suivi Roch Marc Christian Kaboré du Mouvement du peuple pour le progrès (Mpp) qui a recueilli 21,1% des intentions. La troisième place est occupée par deux autres ténors de l’ex-Cfop que sont Me Bénéwendé Sankara de l’Unir/Ps et Ablassé Ouédraogo du parti Le Faso autrement. Il n’y a pas que cela dans le rapport du sondage. Suivent, respectivement, Djibrill Bassolé, Soungalo Apollinaire Ouattara, Saran Séré/Sérémé, Paramanga Ernest Yonli, Tahirou Barry, Jean Baptiste Natama, Seydou Zongo alias Zedess et Juliette Bonkoungou.

Blaise Compaoré au-dessus du lot de l’ex-régime, François plonge
Les personnes interrogées avaient à se prononcer sur la popularité des personnalités du régime déchu. Parmi celles-ci, Blaise Compaoré et son dernier Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, pourraient jouer un rôle important dans l’avenir politique du pays contrairement à François Compoaré qui enregistre 93,2% d’avis défavorables et Assimi Koanda avec 81,4% d’avis défavorables. Quant au fonctionnement de la Transition, il ressort du sondage que les trois premières personnalités que sont le Président Michel Kafando, le Premier ministre Isaac Zida et le président du Cnt, Shérif Sy, ont vu leurs cotes de popularité baisser par rapport à leurs niveaux d’avant leur prise de fonction. En somme, une bonne majorité des enquêtés n’a pas une bonne perception de la conduite des affaires par les premiers responsables de la Transition.
Signalons que l’enquête a concerné des hommes et des femmes âgés entre 20 et 69 ans dans des villes comme Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou et Ouahigouya. Ce sont au total 700 personnes qui ont été enquêtées, soit 250 à Ouagadougou et 150 personnes pour chacune des autres villes. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas marginaux avec l’âge et le sexe comme les variables de contrôle. Elle a duré du 23 janvier au 8 février 2015.
Jean De Baptiste OUEDRAOGO

Commentaires
Numéro d'édition: 98

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.