Régions

Le Gouvernement à Bobo: 26 milliards d’investissement en attendant

Le président du Faso et le Gouvernement ont rencontré les forces vives de la province du Houet. Le Gouvernement a écouté, a annoncé des actions et a surtout interpellé les populations sur leurs responsabilités. Le président du Faso a déploré le marasme auquel la ville est confrontée, avant de situer les responsabilités : celles de ses élites et de ses fils qui n’ont pas su garder le rang de la ville et celles des hommes politiques qui n’ont jamais tari de promesses pour la ville. «Les hommes politiques vont revenir. S’ils reviennent, demandez-leur ce qu’ils vont faire pour Bobo-Dioulasso. Il y a que Bobo-Dioulasso doit savoir choisir ceux qui doivent conduire son destin», a-t-il dit en faisant allusion aux élections du 11 octobre à venir. Aminata Bila, ministre du Budget, a présenté les actions qui seront mises en œuvre en faveur de la région des Hauts-Bassins et particulièrement en faveur de Bobo-Dioulasso.

Il s’agit au total d’un investissement de plus de 26 milliards. Il y a, entre autres, l’aménagement des avenues Nelson Mandela, et du gouverneur Binger à hauteur de deux milliards avec un délai d’exécution de six mois et l’accélération de la construction du barrage de Samendéni à travers une injection de 18 milliards de FCFA. Les différents groupes d’associations, à travers leurs représentants, ont soumis une kyrielle préoccupations au président du Faso: audit sur les affaires foncières, les affectations de tous les secrétaires généraux de mairies et les anciens dignitaires du pouvoir, la prise en compte des jeunes dans les programmes de développement, la réforme du système éducatif, la mise à la disposition des étudiants des bourses d’études pour la formation des jeunes à l’extérieur. Il y également les dossiers Norbert Zongo et Thomas Sankara.
Selon le président de Faso, toutes ces préoccupations sont celles du Gouvernement. «Nous vous avons entendu, nous vous avons compris. Nous avons tiré un grand plaisir à rencontrer cette population mobilisée. Nous repartons à Ouagadougou satisfais et surtout convaincus que la transition a un soutien inébranlable. Cela va nous aider à avancer et à appliquer le programme que nous nous sommes fixé».
Le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, August Denise Barry, a expliqué aux populations que des investigations sont en cours dans l’arrondissement 5 de Bobo-Dioulasso et vont se poursuivre dans les autres arrondissements. Il a souhaité que les gens s’abstiennent d’investir dans les zones litigieuses. Par ailleurs, M. Barry a promis que des mesures seront prises en ce qui concerne les secrétaires généraux de mairies.o
R.O

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page