Etalons : Les objectifs de Gernot Rohr

• Qualifier les Etalons pour la Can 2017

• Ouvrir la concurrence aux joueurs locaux

 Gernot Rohr, nouvel entraîneur des Etalons. (DR)

Gernot Rohr, nouvel entraîneur des Etalons. (DR)

Le Franco-allemand Gernot Rohr est sorti vainqueur du match à trois! Il sera l’entraîneur national des Etalons du Burkina Faso. L’information est rendue officielle depuis le 23 février dernier par la Fédération burkinabè de football (Fbf). La structure que dirige Sita Sangaré n’a donc pas eu besoin des deux semaines maximum annoncées pour dévoiler le nom du successeur de Paul Put.

Le comité de sélection a entendu les trois prétendants sur leurs motivations avant de rendre son verdict. Si le Nigérian Stephen Keshi et le Franco-allemand, Gernot Rohr, ont pu faire le déplacement de Ouagadougou pour se soumettre à l’oral, le Serbe Milovan Rajevac a dû s’entretenir au téléphone (en anglais car ne parlant pas français) pour situer le comité sur ses intentions.
C’est seulement après ces entretiens que le Franco-allemand a été retenu par le comité de sélection dont le verdict a été jugé par l’ensemble du comité exécutif de la Fbf qui a analysé et avalisé le résultat.
Gernot Rohr, qui semble avoir bien suivi la prestation des Etalons à la Can 2015, avait déjà une vue claire de ses futurs poulains. Il en a fait le diagnostic et étalé ses ambitions. Ses prétentions salariales favorables ont aussi contribué au choix de Rohr. Si l’ancien Bordelais appelle à la solidarité de tous les acteurs à tous les niveaux, il affiche son amour pour les défis. En effet, comment un entraîneur peut-il être enchanté d’encadrer une équipe qui tombe de la 2e place (à la Can) à la dernière place? Il faut simplement aimer à relever les défis ! C’est ce qu’a affiché le Franco-allemand.

Les Etalons, ici à l’entraînement, désormais sous le coaching de Gernot Rohr. (DR)

Les Etalons, ici à l’entraînement, désormais sous le coaching de Gernot Rohr. (DR)

Son plan: favoriser la concurrence en ouvrant la sélection aux locaux qui le méritent, avec un jeu tourné vers l’offensive sur une base défensive solide. Gagner ou assurer des prestations valorisantes suppose que l’équipe puisse avoir un jeu varié. Cette donne, Rohr ne la perd pas de vue. La variante technique est si importante que le technicien franco-allemand va s’y pencher.
Agé de 61 ans, Rohr entend apporter sa touche et parvenir à de meilleurs résultats s’il bénéficie d’un environnement sain. La solidarité tant souhaitée sera donc le ciment du succès des Etalons. Si le contrat dure 2 ans, il est clair que le défi commence dès avril prochain, lorsque le tirage au sort des éliminatoires de la Can va se faire. Les adversaires du Burkina seront connus et bonjour les matches. L’objectif est bien clair : qualifier les Etalons pour leur 11e phase finale de Can.
Gernot Rohr, après avoir démissionné du Mena du Niger qu’il encadrait depuis 2012, a donc décidé de tenter une autre expérience avec le Burkina en déposant sa candidature qui vient d’être retenue.
Ancien entraîneur de l’Etoile du Sahel (Tunisie), du FC Nantes (France) et des Panthères du Gabon avec lesquelles il a joué les ¼ de finale à la Can 2012, l’ex-coéquipier du joueur allemand Franz Beckenbauer a été un footballeur sous les couleurs des Girondins de Bordeaux (France).
Il connaît donc le football en tant que joueur de référence, mais aussi en tant qu’encadreur. Tout le malheur que le Burkina peut lui souhaiter, c’est de permettre à ses millions de supporters de rêver et de toujours rêver avec sa sélection nationale.
Alexandre Le Grand ROUAMBA


Désormais connu, le nouveau sélectionneur des Etalons doit s’attaquer au travail dès qu’il aura été présenté officiellement à la presse. Cela pourrait intervenir au cours de cette semaine. Du travail, il en aura. En plus de redonner une autre image de la sélection qui doit accueillir du sang neuf , il devra bien dresser ses «chevaux» pour un bon parcours dans les éliminatoires dont le tirage au sort est prévu pour le 8 avril prochain au Caire.
Les éliminatoires de cette 31e Can débuteront en juin prochain. Les deux premiers matchs de ces éliminatoires seront joués les 8 et 16 juin, qui sont également des dates Fifa. La compétition mettra aux prises 52 sélections réparties en 13 groupes de quatre équipes chacune. Dans ces 52 sélections, figurera également le pays hôte de la Can qui sera connu juste avant le tirage au sort. Ce sera l’Algérie, le Gabon ou le Ghana après le retrait de la candidature de l’Egypte. Toutefois, les matchs joués contre le pays hôte seront considérés comme des matchs amicaux, puisque leurs points ne seront pas comptabilisés. Selon le règlement «le premier de chaque groupe sera qualifié pour la phase finale ainsi que les deux meilleurs deuxièmes, à l’exception de la poule dans laquelle va figurer le pays hôte qui n’aura la possibilité de qualifier qu’une seule équipe. Aussi le groupe qui se retrouvera avec trois équipes ne sera-t-il pas pris en compte dans la détermination des meilleurs deuxièmes. Après avoir connu le sort des groupes, Rohr devra également inscrire dans son agenda les éliminatoires du mondial 2018 qui commencent en octobre 2015. Comme il entend associer les talents locaux, il lui faudra superviser toutes les commissions à ce niveau. Son séjour au Burkina sera donc utile car la tâche sera ardue.

Commentaires
Numéro d'édition: 99

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.