Pascal Hema, responsable marketing et commercial de la Sonabel. (Ph.: S.O)

Canicule: Les Ouagalais s’y préparent

. Ventilo ou clim ?

. Les commerçants s’adaptent

. Attention aux factures de courant

L’hivernage est derrière nous. Et les jours de l’harmattan se précisent. Les populations n’ont eu que quelques mois. A partir du mois de janvier, la chaleur installe ses pénates sur le territoire national et les ménages se préparent à faire face à la canicule avec des pics de plus de 40 degrés dans certains endroits du pays.

A l’orée de cette période qui s’annonce, les ventilateurs notamment sur pied, sont en vogue sur le marché. Les plus nantis s’offrent des climatiseurs. Mais, c’est sans compter avec les factures d’électricité qui vont monter au rythme de l’utilisation de ces matériels.
Il y a quelques années, les mois de janvier et de février étaient des mois de fraîcheur au Burkina Faso. Ces temps-ci, ces deux mois s’ajoutent désormais au mois de la canicule à certains endroits du pays.
Toute chose qui requiert l’utilisation continue des ventilateurs et des climatiseurs dans les foyers et dans les services. Sur le marché de ces deux produits, le ventilateur (sur pied) nourrit mieux son homme.

Les ventilateurs vont bientôt reprendre du service. Les prix varient entre 12.500 et 400.000 FCFA. (Ph.: S.O)

Les ventilateurs vont bientôt reprendre du service. Les prix varient entre 12.500 et 400.000 FCFA. (Ph.: S.O)

A l’image de Sayouba Ouédraogo, ils sont nombreux les commerçants «moyens» qui se sont orientés vers la vente des ventilateurs. «Je travaille en fonction de la demande sur le marché. Je suis un commerçant moyen. Je n’ai donc pas de produit fixe à vendre», explique-t-il. Les prix des ventilateurs vont de 8.500 à 400.000 FCFA sur le marché, en fonction de la marque, de la qualité et de la taille. Pour l’instant, une marque fait la différence au niveau des revendeurs. Son coût est abordable, 12.500 FCFA, avec une capacité de 50 Volts. A Sobelec, c’est cette marque exclusivement qui est vendue.
Selon le responsable à la Communication de cette entreprise, William Prosper Nikiéma, c’est la marque la plus demandée par les clients. L’autre marque demandée et qui n’est pas encore disponible, c’est le ventilateur solaire qui ne consomme que 12.5 Volts, dit-il. Le ventilateur fixé n’est pas aussi prisé que celui sur pied. Ce dernier peut être transporté partout dans la maison ou même hors de la maison.
Adeline Nanéma dit être obligée d’utiliser le ventilateur en ces temps-ci. «Je viens d’avoir un bébé. Il ne supporte pas la chaleur. Je suis obligée de mettre le ventilateur en marche tant qu’on est dans la maison», explique-t-elle. Le climatiseur qui est une alternative pour lutter contre la chaleur, mais il est vu par certains comme étant l’apanage des nantis.
Le marché des climatiseurs commence aussi à se développer. «Mais à quantité minimale, un ou deux», indique un responsable d’une maison de vente de la place. Selon lui, ce produit est plus acheté par l’Etat, les entreprises et quelques «privilégiés».
Du fait de sa consommation élevée en électricité et de son coût qui varie «entre 150.000 à 500.000 F CFA, voire plus». Cependant, certaines familles les utilisent mais de façon alternée avec les ventilateurs.
Hamidou Guigma a installé deux ventilateurs et deux climatiseurs dans sa maison. Selon ses explications, les climatiseurs ne sont souvent mis en marche que pour accueillir des visiteurs ou fonctionnent une ou deux heures dans la nuit en attendant que la maisonnée s’endorme. Il pointe du doigt le coût élevé de la facture en cas d’utilisation continue.


 

Attention a vos factures !

Dans quelques mois (à la fin du mois de mars), ils commenceront à recevoir des factures (pour les post-payées) plus ou moins majorées. «Chez moi, les données ont déjà changé depuis que j’ai eu mon bébé. Nous utilisons un compteur prépayé. Avant mon accouchement et le début de ce mois, nous avions une consommation qui tournait autour de 5.000 FCFA le mois. Actuellement, il nous faut au moins 8.000 FCFA», explique Madame Nanéma.
Pour les foyers qui utilisent ces types de compteurs, il leur est possible d’évaluer la consommation mensuelle en électricité.
Mais pour les compteurs post-payés, il est impossible d’évaluer la consommation exacte d’un ventilateur. Selon les explications du Directeur commercial et marketing de la société nationale d’électricité, Pascal Hema, la consommation des ventilateurs est proportionnelle à la capacité, la taille, la durée et la vitesse à laquelle l’appareil marche. Le coût va aussi varier en fonction de l’ampérage du compteur du consommateur.
Le coût de la consommation en électricité des climatiseurs est jugé en fonction du nombre de chevaux de l’appareil, de la durée de la mise en marche et du degré souhaité par le consommateur. Une chose est sûre, en cette période, les vendeurs se font de l’argent et les utilisateurs se creusent les bourses pour acheter les ventilateurs ou les climatiseurs et pour payer des factures d’électricité élevées.

SO

Commentaires
Numéro d'édition: 96

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.