Brèves financières

Cinq entreprises s’apprêtent à rejoindre la Brvm en 2015

La Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) d’Afrique de l’Ouest s’apprête à accueillir cinq nouvelles entreprises en 2015, a annoncé Edoh Kossi Amenounve, le directeur général de la place boursière basée à Abdijan, le 3 février.
M. Amenounve a précisé que la Bank of Africa Mali et deux autres banques actives au Burkina Faso et au Togo figurent parmi les entreprises qui vont rejoindre la cote cette année. Le directeur général de la Brvm a, d’autre part, indiqué que le volume des transactions réalisées sur la place a atteint 227 milliards de francs CFA (396 millions de dollars), contre 193,50 milliards de francs CFA en 2013, soit une augmentation de 17% en glissement annuel. Ce bond s’explique essentiellement par l’intérêt croissant qu’affichent les investisseurs originaires d’Europe, d’Asie et des Amériques pour le marché boursier sous-régional.

Ecobank est une seconde fois condamnée

La justice togolaise a, elle aussi, donné raison à Thierry Tanoh. Le groupe Ecobank est condamné à verser 8,7 millions d’euros (5,7 milliards FCFA) à son ex-directeur général pour licenciement abusif.
Cette décision de justice intervient moins d’un mois après celle du Tribunal d’Abidjan qui avait condamné conjointement le groupe bancaire et Daniel Matjila, président du fonds de pension sud-africain Public Investment Corporation, à verser 11 millions d’euros à M. Tanoh pour l’avoir diffamé dans un courrier reproduit par le Financial Times.
Il est probable que la direction d’Ecobank fasse appel du jugement de Lomé, où elle a son siège, comme elle l’a déjà fait pour celui d’Abidjan. La banque panafricaine souhaiterait surtout déplacer ce procès hors du continent africain, remettant en cause ouvertement «l’indépendance et l’objectivité des décisions de justice» des tribunaux du Togo et d’Abidjan.

 

Commentaires
Numéro d'édition: 96

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.