4e Prix Qualité de l’UEMOA : 9 entreprises distinguées

• Des millions de F CFA distribués pour la Qualité

• Des perspectives de formation

Les lauréats de la 4e édition posant avec les officiels de la cérémonie. (M.K)

Les lauréats de la 4e édition posant avec les officiels de la cérémonie. (M.K)

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a rendu public la liste des lauréats de la 4e édition du «Prix Qualité de l’UEMOA», ce 10 février 2015. L’institution sous-régionale s’est engagée depuis 2005 à encourager les entreprises dans une démarche de qualité sur les produits et les services.

Annuellement, ce sont plus d’une dizaine de sociétés qui voient la qualité de leur travail récompensée. Le président de la Commission de l’UEMOA, Cheikhe Hadjibou Soumaré, explique le choix de son institution par le fait que le bien-être des habitants de la communauté passe par la qualité des services que les sociétés offrent. La Qualité, dit-il, est un ensemble non seulement de produits, mais aussi de services. Aussi, le contexte international marqué par la libéralisation des échanges a engendré une concurrence accrue entre les acteurs économiques et c’est d’ailleurs à ce titre que la commission accorde un intérêt particulier à la Qualité, l’un des axes de sa politique industrielle commune et ce depuis décembre 1999.
Le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat, Hippolyte Dah, a embouché la même trompette pour signifier que le prix est une source d’émulation et d’inspiration qui devra se perpétuer. Un effort doit être fait pour se conformer au maximum aux normes de l’Omc, a-t-il ajouté. Pour l’édition 2015, 9 entreprises de la communauté ont été distinguées dans trois catégories dont trois dans chaque catégorie. Les secteurs sont, la pharmacie, l’alimentaire, l’eau, l’environnement, le notariat, les assurances, les télécommunications. Pour Nadine Ahounou, chef de la division Qualité d’Etisalat Bénin, entreprise spécialisée dans les Gsm, qui a reçu le prix d’Excellence dans la catégorie A des grandes entreprises, le prix ne fera que booster les travailleurs dans le management de la qualité.
Pour Simone Niessi, responsable Qualité de Allianz Burkina Assurances Vie, dont l’entreprise a reçu le prix d’Excellence dans la catégorie C, le prochain défi ne sera autre que l’amélioration continue dans les prestations.

Le président de la Commission, Cheikhe Hadjibou Soumaré (à gauche), félicité pour ses actions. (M.K)

Le président de la Commission, Cheikhe Hadjibou Soumaré (à gauche), félicité pour ses actions. (M.K)

Afin que les cérémonies puissent susciter encore plus d’engouement, l’UEMOA souhaite que les Etats membres mettent en place un mécanisme dans le processus d’attribution des marchés publics, «un mécanisme qui permettra d’une part, d’accorder une préférence aux organismes méritants en matière de Qualité, et d’autre part, de démontrer la conformité des produits et des services aux normes, règlements techniques et autres prescriptions techniques en vigueur», a souligné Cheikhe Hadjibou Soumaré. Avec le prix de la Qualité, les entreprises courent toutes vers une culture de l’excellence dans la communauté, a conclu le président de la Commission.
Des actions en plus
La commission de l’UEMOA multiplie les actions en vue de rendre la communauté plus attrayante et plus sécurisée en matière de consommation. A ce titre, des actions en cours ont été relevées. D’abord, la Commission a entamé un processus d’opérationnalisation du Système ouest-africain d’accréditation et la mise en place par les Etats membres d’un système harmonisé de métrologie dans l’espace.
Un règlement a été adopté dans ce cadre. Toute chose qui, selon le président de la Commission, Cheikhe Hadjibou Soumaré, facilitera les échanges intra et extra régionaux tout en réduisant les obstacles techniques au commerce liés à la même mesure. Le programme Qualité de l’Afrique de l’Ouest a aussi engagé sa phase 3 à Abuja en novembre 2014 et participera à la création d’opportunités pour la poursuite des actions de promotion de la Qualité dans la région ouest-africaine.
Dans le secteur nutritionnel, la Commission s’est fait le devoir de contribuer à la prévention des carences en micronutriments qui sont un problème de santé publique et l’action principale consiste à appuyer la mise en œuvre de l’enrichissement des aliments de grande consommation dans l’espace.
En termes de perspectives, un projet de formation de métrologues a été validé et sera mis en œuvre par une institution d’enseignement supérieur de l’Union en vue de renforcer les capacités des structures publiques et privées. Une autre formation sera aussi offerte dans le cadre de la formation des formateurs en management de la Qualité, dans le but de l’introduction progressive d’un module dans les cursus de l’enseignement supérieur. Il faut noter que la Commission a décidé que, dès cette année, la cérémonie de distinction sera une biennale.
Jean De Baptiste OUEDRAOGO

Laureats

Commentaires
Numéro d'édition: 97

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.