De Bonnes Sources

• Transition : le projet de budget présenté le 23 décembre
Le processus d’adoption du budget gestion 2015 se précise. Des détails ont filtré de la conférence de presse conjointe entre le Fmi et le ministère de l’Economie et finances vendredi dernier. Les délais sont cependant serrés. Le projet de budget sera présenté au Gouvernement le 23 décembre et sera transmis avant la fin de l’année au Conseil national de la transition (Cnt) pour vote.

• Secteur agricole : le tout premier syndicat est né à Dédougou
L’évènement est intervenu le 17 décembre 2014 dernier dans le chef-lieu de la région de la Boucle du Mouhoun, Dédougou. Les intervenants du monde agricole se sont retrouvés dans cette ville dans le but de mettre en place une structure syndicale dénommée Syndicat agricole du Burkina (Sya-B). Le bureau mis en place est présidé par Abou Ouattara, producteur de coton de la région des Hauts-Bassins.
Il dirige un bureau exécutif de 16 membres et trois vérificateurs. Le bureau est encadré par deux présidents d’honneur dont François Traoré, l’emblématique ancien président de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (Unpcb). C’est la seule manière de défendre l’intérêt du monde agricole que de mettre en place un syndicat, a confié le tout nouveau secrétaire général du Sya-B, Abou Ouattara.

• Economie et finances
Le ministère adapte ses plans à la transition
Le département du ministre Gustave Sanou a tenu le 18 et 19 décembre la 2e session du Conseil d’administration du secteur ministériel (Casem) sur le thème de sa contribution au programme du gouvernement de la transition. Il s’est agi de faire le bilan économique de l’année qui s’achève et de dégager des solutions adaptées aux défis actuels, notamment la mise en œuvre de la justice sociale, économique, le financement des élections et autres exigences de la transition.
Sur le bilan, le ministre Sanou a indiqué à l’ouverture du Casem que la situation en 2014 est relativement mitigée, avec des contre performances dues à des facteurs exogènes comme la baisse du cours de l’or, celui du coton et l’attentisme des investisseurs. A propos des perspectives, il a laissé entendre que les réflexions devaient être sans complaisance pour non seulement dégager la meilleure stratégie de mobilisation des ressources, mais aussi pour son utilisation rationnelle et juste.

• Election(s) de novembre: la Ceni attend les politiques
Rencontre avorté le 15 décemnre dernier entre le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation et le président de la Ceni pour cause de mission du ministre Barry au Sénégal pour parler de sécurité. Nul doute qu’à son retour, la rencontre se tiendra.
En effet, l’opinion publique et la Ceni voudraient savoir sur quel pied danser en novembre prochain. Au moment où les budgets sont en préparation, du côté de la Ceni, l’on a hâte de savoir si la révision de la liste électorale est maintenue, ainsi que les modalités du vote des Burkinabè de l’étranger. Cette révision parait de plus en plus inévitable avec la nouvelle donne politique qui pourrait booster le nombre de nouveaux inscrits.
• Prix du carburant: les syndicats menacent
Alors que le prix du baril de pétrole n’arrête pas de chuter, les prix à la pompe restent bloqués au Faso. Les centrales syndicales, dans une déclaration, rappellent au Gouvernement qu’il ne respecte pas le nouveau mécanisme de réajustement automatique des prix qu’il a adopté en avril 2012. L’Unité d’action syndicale (Uas) a sollicité une audience auprès du Premier ministre pour discuter, entre autres, de la politique énergétique du Gouvernement et surtout de la baisse des prix du carburant.

• Ouverture de la session parlementaire unique ce 22 décembre
Les députés de la transition sont convoqués ce lundi 22 décembre 2014, à 16 heures dans la salle de conférences de l’hôtel du député, pour l’ouverture solennelle de la session parlementaire unique du Conseil national de la transition (Cnt). La cérémonie officielle d’ouverture de la session, placée sous la présidence de Moumina Chérif Sy, connaîtra la participation des membres du gouvernement de transition, des chefs de missions diplomatiques au Burkina Faso et des invités de marques.

Commentaires
Numéro d'édition: 89

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.