Brèves Karma : arrêt temporaire de la mine

Les installations de la mine d’or de Karma, exploitées par la société True Gold, à Noogo dans la commune de Namissiguima, dans la province du Yatenga, ont été incendiées le 14 janvier 2015 par les populations en colère.
Les manifestants ont intimé à la société de ne pas commencer ses activités dans la zone, l’accusant de non-respect des cahiers des charges et la soupçonnant de dégradations éventuelles de leur environnement après le passage des machines, selon les informations recueillies. Il faut noter, en rappel, que la société était, déjà, confrontée à un autre problème dans la commune de Namissiguima, notamment la question de l’exploitation de l’or à proximité de Ramatoulaye, un lieu de culte.
Les populations de la localité avaient, en début janvier 2015, demandé à l’Etat de revoir le contenu de la convention signée avec la société True Gold et d’envoyer des experts pour évaluer la situation afin de prendre en compte certaines de leurs préoccupations. En effet, des habitants de la localité qui estiment que le site de la mosquée de Ramatoulaye, lieu par excellence de pèlerinage musulman, sera atteint si les travaux démarraient. Faute de n’avoir pas eu de réponse, les manifestants ont préféré passer à l’acte. Bilan, True Gold a annoncé un arrêt temporaire des opérations locales. «Des installations et du matériel de True Gold ont été dégradés. Une évaluation des dommages sera rapidement menée pour estimer les conséquences que cela aura sur le calendrier des travaux», peut-on lire sur le communiqué de presse de la mine, diffusé par le service de communication.
Les activités de la mine ont débuté en 2014 et le premier lingot d’or était attendu pour le mois d’octobre 2015, mais les manifestants réclament désormais le départ pur et simple de True Gold.

Commentaires
Numéro d'édition: 93

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.