Monthly Archives: novembre 2014

Entreprises saccagées: Coris Bank offre à nouveau ses services habituels

L’insurrection populaire burkinabè des 30 et 31 octobre derniers a touché nombre d’établissements financiers. Coris Bank est de ceux-là. En plus du siège, nombre d’agences ont été visitées par les manifestants qui ont saccagé tout sur leur passage, avant d’emporter des ordinateurs et le matériel de bureau. Les agences visitées, et qui attendent toujours des réfections, sont celles des 1200 ...

Lire la suite »

Entreprises saccagées Azalaï hôtel : 143 employés en chômage technique

Azalaï hôtel indépendance a fait les frais de la colère des manifestants le 30 octobre dernier. Conséquences, 143 employés sont en chômage technique. Anciennement appelé hôtel Indépendance, repris en août 2004 par la Société burkinabè de promotion hôtelière (Sbph) à l’issue d’une signature d’un contrat de gérance, le complexe est passé, entre-temps, aux mains de la chaîne hôtelière Azalaï international, ...

Lire la suite »

Entreprises saccagées: Qui va payer la note ?

Le 30 octobre 2014, le destin d’un peuple qui a décidé de se prendre en charge bascule. Ce grand moment de libération a connu ses hauts et ses bas, ses moments de ferveur populaire et ses drames. Dans les pages noires de cette belle histoire qui se construit au jour le jour, figure le drame de certains chefs d’entreprises et ...

Lire la suite »

L’armée sous surveillance

Uu moment où nous tracions ces lignes dimanche 02 novembre, le Burkina nageait toujours dans les incertitudes de l’après-Compaoré. Des concertations étaient toujours en cours pour déterminer qui des civils ou de l’armée conduirait la transition. Blaise Compaoré est reparti comme il est venu, par la route de Pô, berceau de la révolution du 4-Août, 27 ans après. Face à ...

Lire la suite »

Situation nationale Transition à hauts risques

Il a fallu une journée et demie à l’insurrection populaire pour faire démissionner le président du Faso. La décision aura été difficile à prendre par le chef de l’Etat. Les événements se sont précipités. La pression de la rue, conjuguée à celle de la hiérarchie militaire, a eu raison de l’obstination de Blaise Compaoré à s’accrocher au pouvoir, qu’il promettait ...

Lire la suite »

Marchés publics: Le Faso, un bon élève

La revue annuelle des réformes de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) relatives aux marchés publics est satisfaisante pour le Burkina Faso. Elle fait ressortir des performances pour le pays, mais également des défis à relever et des perspectives en termes d’engagements et d’accompagnements éventuels de la commission. Cette revue annuelle vient conforter les acteurs des marchés publics dans leur ...

Lire la suite »

Les nouveaux champs de bataille du financement du développement

PRETORIA – La popularité des partenariats public-privé (Ppp) pour soutenir le développement des infrastructures dans les pays émergents augmente dans le monde entier. Le G-20 encourage les Ppp pour stimuler la croissance mondiale et créer des emplois. Les Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) les considèrent comme un moyen de construire des infrastructures essentielles rapidement et à ...

Lire la suite »

Troubles: La Semafo secouée

L’instabilité politique et la violence observées la semaine dernière ont un impact majeur sur la valorisation boursière de la Semafo. Après avoir cédé environ 10% en Bourse le 29 octobre dernier et 17% le 30 octobre, l’action de la Semafo a perdu 20% de plus le 31 octobre au matin avant de récupérer une partie de ses pertes, pour clôturer ...

Lire la suite »

Les acteurs de l’insurrection: Les militaires, les politiques et les anonymes

Yacouba Isaac Zida, l’intérimaire venu du Rsp Suite à la démission du président Blaise Compaoré, un militaire succède à un autre au sommet de l’Etat burkinabè, le temps que la transition s’opère. Le nouvel homme fort qui a reçu l’onction de l’ensemble de l’armée pour accomplir cette mission est désormais le Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida. Né le 16 novembre 1965 ...

Lire la suite »

«Opération mana mana»

La ville de Ouagadougou a fait sa toilette le 1er novembre dernier. Méconnaissable la veille, elle présente un visage moins apocalyptique que les jours précédents. Hommes, femmes et jeunes sont sortis nombreux répondre à l’appel de l’ex-maire de la commune de Ouagadaougou, Simon Compaoré, des associations de la société civile et des partis politiques pour le nettoyage de la ville ...

Lire la suite »