La Fédération burkinabè de football (Fbf) a promis une motivation à la hauteur des enjeux. C’est dire que Jonathan Pitroïpa et ses collègues sont condamnés à la victoire.

Les Etalons et la crise nationale

• L’assaut du Lesotho aura lieu

• Le match à ne pas perdre

Le 15 novembre prochain, les Etalons iront négocier un bon résultat au Lesotho, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations de football, Maroc 2015. A la veille de ce déplacement tant attendu par le public sportif burkinabè, nombreux sont ceux qui se posent des questions sur l’effectivité de ce voyage et ce au regard de la situation nationale. Quand on sait que l’insurrection populaire qui a eu lieu le 30 octobre dernier a trouvé le ministre des Sports et des Loisirs, le colonel Yacouba Ouédraogo, hors du Burkina, ainsi que le président de la Fédération burkinabè de football (Fbf), le colonel Sita Sangaré, on peut bien se demander si tous les actes sont signés à temps pour que le déplacement se fasse dans les règles de l’art comme de par le passé.

De l’avis du secrétaire général de la fédération burkinabè de football, Bertrand Kaboré, il n’y a pas d’inquiétudes à se faire. Des précurseurs sont déjà au Lesotho pour peaufiner l’arrivée des Etalons. Pour Bertrand Kaboré, toutes les dispositions administratives sont prises pour que les Etalons effectuent le déplacement du Lesotho. Comme pour rassurer davantage qu’il n’y a pas péril en la demeure, les autorités du football burkinabè confirment que déjà, dès le 8 novembre 2014, tous les Etalons retenus seront en stage en Afrique du Sud et ce jusqu’au 13 novembre.
Ce n’est qu’après ce stage qu’ils rallieront le Lesotho pour négocier une victoire le 15 novembre, avant de rallier Ouagadougou par vol spécial le 16 novembre pour y attendre l’Angola le 19 novembre, pour la dernière journée des éliminatoires. La Fbf a envoyé les convocations des joueurs retenus à leurs clubs respectifs depuis le 3 novembre 2014. Il restait à placer les billets pour qu’ils rejoignent directement l’Afrique du Sud. Cette responsabilité relève du ministère des Sports et des Loisirs. On rassure également de ce côté qu’il n’y a pas à s’inquiéter. C’est d’abord une cause nationale et rien ne peut faire avorter un tel déplacement, surtout que le calendrier de la Caf par rapport à ces éliminatoires reste inchangé. Les Etalons rallieront donc le Lesotho avec l’obligation d’un bon résultat avant le dernier round contre l’Angola, au stade du 4-Août de Ouagadougou. Ce match tant attendu contre le Lesotho se disputera donc le 15 novembre à 14h Gmt. Aux dernières nouvelles, pour des questions de visa des joueurs, le stage de l’Afrique du Sud n’aura plus lieu. Toute la délégation s’est rendue directement au Lesotho, hier 9 novembre, pour le regroupement.

 


 

Le match à ne pas perdre

Contre le Lesotho, il n’y a pas beaucoup de calculs à faire. Il faut gagner et au pire des cas, il ne faudra pas perdre. C’est pour cela que ce match est qualifié de capital, car tout mauvais pas peut réduire les chances de qualification, surtout si l’Angola venait à titiller le Gabon avant son voyage de Ouagadougou. Le Gabon est leader dans le groupe C avec 8 points, suivi du Burkina (7 points).
L’Angola regagne confiance avec ses 4 points et le Lesotho se contente de deux points. Deux places de qualification se jouent dans le groupe et rien n’est encore acquis. Il faudra que les Etalons se remettent de leurs deux dernières contre- performances contre le Gabon (aller et retour).
Comme l’a rassuré le secrétaire général de la Fbf, les dirigeants ont de la motivation nécessaire pour que le gain du match soit une évidence. Rien ne sera facile, il faut simplement avoir de l’envie et rester concentré sur le terrain. Ceux qui auront la charge de défendre les couleurs du Burkina au Lesotho ont pour noms:

Gardiens de buts: Germain Sanou (France), Abdoulaye Soulama (Ghana), Moussa Fofana  (Burkina Faso).

Gardiens de buts: Germain Sanou (France), Abdoulaye Soulama (Ghana), Moussa Fofana (Burkina Faso).

Défenseurs : Mohamed Koffi (Egypte), Wilfried Balima (Moldavie), Bakary Koné (France), Henri Traoré (Ghana), Steeve Yago (France), Issa Dao (RDC), Narcisse Bambara (Roumanie), Issa Gouo (Guinée).

Milieux de terrain: Jonathan Zongo (Espagne), Préjuce Nacoulma (Turquie), Charles Kaboré (Russie), Djakaridia Koné (France), Abdul Razack Traoré (Turquie), Bertrand Traoré (Pays-Bas), Florent Rouamba (France), Adama Guira (Danemark).

Milieux de terrain: Jonathan Zongo (Espagne), Préjuce Nacoulma (Turquie), Charles Kaboré (Russie), Djakaridia Koné (France), Abdul Razack Traoré (Turquie), Bertrand Traoré (Pays-Bas), Florent Rouamba (France), Adama Guira (Danemark).

 

Attaquants : Jonathan Pitroïpa (Emirats arabes unis), Aristide Bancé (Finlande), Issaka Ouédraogo (Australie), Moussa Yedan (Egypte).

Attaquants : Jonathan Pitroïpa (Emirats arabes unis), Aristide Bancé (Finlande), Issaka Ouédraogo (Australie), Moussa Yedan (Egypte).

 

 

 

 

 

 

Commentaires
Numéro d'édition: 83

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.