Loi de finances 2015: Baisse des recettes dans le budget

• Des prévisions de dépenses en hausse

• Un besoin de financement de plus de 200 milliards de F CFA

Le projet de budget de l’Etat, gestion 2015, que détiennent les députés donne les grandes indications suivantes. Les recettes sont estimées à 1.720,201 milliards de F CFA contre 1.936,906 milliards de F CFA de dépenses. Le besoin de financement se chiffre à 216,704 milliards de F CFA. Le niveau des recettes, mais aussi celui des dépenses se situera sensiblement au même niveau que l’année passée. Ce sont des prévisions prudentes au vu des difficultés vécues en 2014.

En effet, les difficultés de mobilisation des ressources propres au 1er semestre et les perspectives pas très luisantes du second semestre n’ont pas plaidé en faveur d’une augmentation conséquente des recettes à mobiliser. Aussi, l’environnement sous-régional et mondial marqué par la crise des marchés financiers, la baisse du cours du coton et celui de l’or ne sont pas favorables à une augmentation des recettes.
Examinons le budget 2014 pour mesurer la baisse des recettes. Dans la loi de finances initiale votée à l’Assemblée nationale le 21 novembre 2013, les recettes s’élevaient à 1.664,876 milliards de FCFA contre 1.833,481 milliards de F CFA en dépenses, soit un gap de 169 milliards de FCFA. Le Conseil des ministres du 28 mai 2014 a procédé à des réajustements avant de transmettre une loi de finances rectificative à l’Assemblée nationale. Cette proposition fixe le niveau des recettes à 1.823, 401 milliards de FCFA, soit une hausse de 9,52%. Par la même occasion, les dépenses nouvellement établies se chiffrent à 1.823,481 milliards de F CFA, soit une baisse de 0,55%.
On remarque que les prévisions de recettes du budget 2015 (1.720,201 milliards de FCFA) n’atteignent pas le niveau de recettes de la loi de finances rectificative de 2014 (1.823, 401 milliards de FCFA). Par contre, les dépenses du budget 2015 (1.936,906 milliards de FCFA) dépassent celles de l’année 2014 rectifiée (1.823, 481 milliards de F CFA).

 


 

Hausse des dépenses courantes

 

L’augmentation du montant des dépenses courantes est à la base de la croissance des charges dans le budget en 2015. Elles passent de 963 milliards de FCFA en 2014 à 1.085 milliards de F CFA en 2015, soit une augmentation de 122 milliards de F CFA. Une première explication de cette hausse serait liée à l’augmentation, à hauteur de 68 milliards de F CFA, des dépenses de personnel, soit une hausse de 17%. Aussi, les dépenses de fonctionnement ont, elles, connu une légère hausse, passant de 123,6 milliards de F CFA en 2014 à 127,910 milliards de F CFA en 2015. Les transferts courants sont en hausse de 47 milliards de F CFA entre les deux années. Le montant des dépenses en capital n’a augmenté que de 2 milliards de F CFA entre 2014 et 2015.

Joël BOUDA

Commentaires
Numéro d'édition: 80

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.