De Bonnes Sources

• Le code minier porté à l’Assemblée
Le gouvernement burkinabè a transmis à l’Assemblée nationale le projet de loi portant Code minier du Burkina Faso. Ce projet de loi vise à doter le pays d’un texte dynamique en vue d’une plus grande attractivité dans le secteur minier ainsi qu’une meilleure répartition des avantages de l’exploitation minière au profit de l’Etat et des communautés locales. Après un premier retrait en début d’année, le nouveau code minier qui doit remplacer celui de 2003 est attendu avant 2015. Des divergences entre les investisseurs et les autorités sur son contenu ont retardé jusque-là son adoption.

• Journée nationale de liberté de la presse célébrée le 20 octobre
«La liberté de la presse dans un contexte d’effervescence politique : cas du Burkina Faso!». C’est le thème retenu pour la célébration de la 16e édition de la Journée nationale de la liberté de la presse, le 20 octobre 2014. Dans un communiqué, le Cnp-NZ explique que le thème de la journée a été arrêté eu égard au contexte de l’heure, marqué par le vif débat autour de la levée de la limitation du mandat présidentiel et la mise en place du Sénat. Les journalistes sont comme pris dans l’étau, entre les défenseurs et les opposants à la modification constitutionnelle. Les tensions politiques laissent les professionnels des médias dans une situation d’insécurité. Ils sont victimes de menaces et de violences qui vont jusqu’aux cambriolages de leurs lieux de travail. La question sera débattue par les professionnels eux-mêmes et les leaders de la société civile. Au terme de la célébration, sera décerné le prix du meilleur journaliste instauré depuis 2012.

• Immeuble Cgp : 2 milliards pour la réhabilitation
L’immeuble de la Cgp (ex caisse générale de péréquation) va connaître un lifting. Les locataires ont commencé à déménager du bâtiment depuis quelque temps au vu des dysfonctionnements constatés. Le Gouvernement, propriétaire des locaux, a décidé de le rénover. Six entreprises sont attributaires des marchés dont le montant total s’élève à deux milliards sept cent cinquante-six millions quatre-vingt-dix-huit mille six (2 756 098 006) francs CFA TTC. Le délai d’exécution est de 8 mois.

• La reine Mathilde de Belgique bientôt au Faso
Sauf report de dernière minute, la reine Mathilde de Belgique est annoncée au Burkina du 3 au 6 novembre prochain. La reine effectue cette mission au Faso en tant que présidente d’honneur de l’Unicef. La visite de projets de lutte contre la sous-alimentation est au cœur de son séjour.

• 284.000 ha de forêts classées à aménager
Le Burkina envisage d’améliorer la gouvernance forestière par l’aménagement de 284.000 ha de forêts classées grâce à un programme estimé à 22 milliards de F CFA, dans 32 communes et 12 forêts classées du pays.Le Programme d’investissement forestier (Pif), financé par la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement (Bad), a pour objectif d’améliorer les aménagements à vocation sylvicole, à travers les chantiers d’aménagement forestiers de deuxième génération.
Il s’agit entre autres des forêts classées de Tiogo, du Nazinon et du massif forestier du Mouhoun, l’aménagement sylvopastoral (forêt-pilote de Tapoa Boopo à Matiacoali à l’Est) et l’aménagement à vocation faunique (réserve totale et réserve partielle de la faune de Bontioli et la forêt classée de Koulbi), a expliqué le ministre burkinabè en charge de l’Environnement, Salif Ouédraogo. Outre ces activités, le programme procédera à l’ouverture de 2.187 km de pistes dans les forêts, la réalisation de 3.510 km de pare-feu, la délimitation de 40 kilomètres de piste de transhumance, la construction de neuf marchés de bois, etc.

• Seydou Bouda au Conseil d’administration de la Banque mondiale
L’ambassadeur et ancien ministre de l’Economie et du développement burkinabè, Seydou Bouda, a été nommé au Conseil d’administration de la Banque mondiale pour compter du 1er novembre 2014. Il a été désigné par les ministres des Finances des pays africains du Groupe II, pour les représenter au sein dudit Conseil d’administration.
Cette désignation vient en application de la règle de rotation convenue entre les pays du Groupe dans l’occupation de ce poste dont le tour revenait au Burkina Faso cette année. Seydou Bouda est appelé à assumer les pleines fonctions d’Administrateur pour représenter au sein du Conseil d’administration les 24 pays africains qui constituent ce groupe.

• Education : grève de 24 h en vue
L’Unité d’action syndicale (Uas) a appelé les travailleurs du public et du privé à observer des mots d’ordre de grève de 24 h. L’un le 29 octobre 2014 pour une école démocratique et populaire, accessible aux enfants du peuple, et l’autre le 11 novembre 2014 pour protester contre les réponses négatives données par le Gouvernement à l’occasion de la rencontre Gouvernement/syndicats de 2013 ayant pris fin le 18 septembre 2014.
Mais, prévient l’Uas, si à l’issue de cette grève des réponses satisfaisantes ne sont pas données aux préoccupations ci-dessus citées, une grève de 48 heures les 25 et 26 novembre 2014 appuyée de sit-in, de marches-meetings sur toute l’étendue du territoire national, seront engagées.

Commentaires
Numéro d'édition: 80

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.