Rendez-vous culturels

01_site_cab Evennement

◆ Cab – Caraïbes, Afrique, Brésil
16 oct. à 20h30 – Ouagadougou-Institut français
Un projet unique pour un voyage musical singulier, de l’Afrique au Brésil en passant par les Caraïbes à travers l’incontournable pianiste martiniquais Mario Canonge, le camerounais Blick Bassy et sa voix soul si savoureuse et le jeune et très talenteux percussionniste brésilien Adriano Tenoriodd !
Le «cab», au départ new-yorkais ou londonien, est devenu l’emblème universel du taxi, la voiture que l’on partage pour aller d’un point à un autre, lieu de rencontres, d’échanges, de voyage…
Et Cab c’est aujourd’hui un trio de musiciens, passeurs de sons et d’émotions, mélangeurs de styles et d’ambiances, en bref, un vrai partage entre trois univers, un voyage au long cours.
Du swingue rien que du swingue …
Guitare Blick Bassy (Cameroun)
Piano Mario Canonge (Martinique)
Batterie et percussions Adriano Tenoriodd (Brésil)
À découvrir par ici : www.cab-music.com
Infos
Grand Méliès – 1.000 & 2.000 F / 20h30

◆ Waga Festival – 13e édition
Du 17 oct. au 18 oct. – Ouagadougou- Institut français
Cette année, Waga Hip Hop devient Waga Festival – Festival international des cultures urbaines pour donner une place aux nouvelles fusions originaires des mouvements urbains et qui interagissent continuellement sur les différents continents. Du célèbre reggaetón, en passant par le hiplife du Ghana ou enfin le coupé décalé hip hop … rendez-vous pour une programmation éclectique ouverte autour des musiques urbaines !

◆ Waga 3000 Live Band
Art Melody + Joey le Soldat
Vendredi 17 octobre à 20h30
Burkina – France
Depuis 5 ans, les rappeurs burkinabè Art Melody et Joey le Soldat exportent leur hip hop incisif au-delà des frontières du Burkina et du continent, transportant avec eux leurs langues natales et un flow hors du commun salués par la presse internationale.
Fruit de la rencontre avec des musiciens français, Numa (batterie, clavier) et Mama’J (percussions, choeurs), Waga 3000 Live Band se veut l’accomplissement d’une fusion, d’une passerelle sonore entre l’Afrique et l’Occident. Après une résidence de création à l’Institut français, retrouvez Waga 3000 Live Band = une explosion de musique qui prend tout son sens sur scène.
20h30 | Petit Méliès | Entrée libre

◆ Djes-B
Burkina Faso
Samedi 18 octobre à 20h30
Cette petite perle du R&B ouest-africain venue tout droit de Bobo se fait progressivement connaître au Faso et s’invite aux côtés de pointures comme Faso Kombat ou encore Dudn’J.
Aujourd’hui, armé de sa guitare, Djes-B compte bien imposer son style : un patchwork rythm and blues, soul et rock !

◆ Mawndoe Tchad
Auteur, compositeur, interprète, Mawndoé quitte le Tchad en 2003 pour le Burkina où il crée le groupe vedette Yeleen avec Smarty.
En 2011, Mawndoé se lance en solo afin d’explorer son propre univers musical qui donnera naissance à son 1er album solo : Daari «ma terre».
Village du Festival au Fespaco
Du 16 au 18 octobre | Tous les soirs, concerts à partir de 18h
(Si concert à l’Institut, pas de concert en simultané au village)
Programme susceptible de modifications, retrouvez plus d’informations sur le facebook du festival : Waga Hip hop
Infos
Grand Méliès – Soirée 2000 F.


 

Exposition

01_site_tropea

◆ Les quatre saisons d’une femme de Yveline Tropéa
20 sept. au 18 oct. – Ouagadougou- Institut français
Têtes brodées, planches anatomiques, tableaux allégoriques, vanités, madones, toutes les œuvres de Yveline Tropéa sont sous-tendues de la question de la représentation de soi. Sur le motif de la fugacité de la vie, Yveline Tropéa opère un vaste syncrétisme, croisant antiques « Memento Mori » et vanités chères à la peinture classique. Ainsi, certaines scènes brodées rassemblent dans un joyeux fouillis un carnaval de squelettes, d’animaux et de fleurs, inspirées des gravures de la fin du 17e siècle.
Ses autoportraits, dans lesquels elle arbore les coiffures les plus extravagantes, compositions délirantes façon Marie-Antoinette, offrent, dans la profusion rococo des motifs et des couleurs, une manifestation de la plus absolue frivolité contre la plus certaine vacuité, du jeu contre le sérieux de la vie, de la démesure contre la misère.
Fruit d’un processus de création minutieux et original, les œuvres de Yveline Tropéa requièrent des dessins préparatoires peints sur toile avant d’être brodés.
Au sein de l’exposition se mêlent de grands autoportraits à quelques récréations, ses « gâteaux », des carnets de croquis, quelques travaux d’études comme autant de précieux détails pour accéder à l’univers de l’artiste.


 
Conférence

◆ Café du monde : la peine de mort, parlons-en !
14 oct. à 18h00 – Ouagadougou- Institut français
En écho à la 12e Journée mondiale contre la peine de mort, Amnesty International Burkina Faso vous invite à un Café du monde autour de ce thème.
Des débats, des échanges de points de vue sur le thème des droits de l’homme, dans un cadre convivial, vous seront proposés tout au long de l’année.
En partenariat avec Amnesty International.
Entrée libre (boisson offerte)

 

Commentaires
Numéro d'édition: 79

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.