Maroc/Burkina, la coopération se porte bien

• Les amis du roi

• 9 accords de coopération en 2012

ph1«La coopération entre nos deux pays se porte très bien, et ce n’est pas une figure de style. Nous sommes vraiment des amis et ce n’est pas une question d’intérêt qui nous lie, contrairement à ce qui se dit. Le Burkina Faso ne reçoit pas d’aide du Maroc, il collabore plutôt avec le Maroc, car le Burkina Faso aide également le Maroc dans certains domaines et est toujours présent quand nous avons besoin de lui », affirmait Farhat Bouazza, ambassadeur du Maroc au Burkina Faso, lors d’une cérémonie de remise de don. Au-delà des liens politiques et diplomatiques, le brassage des hommes se fait aussi à travers l’Association les amis de sa majesté le roi Mohammed VI du royaume du Maroc au Burkina Faso (Aammb). Créée en 1999, cette association vise à faire connaître les actions du roi Mohammed VI et à créer un brassage culturel entre les Marocains vivant au Burkina Faso et les Burkinabè. De nombreuses actions sont menées par l’association à travers le pays, tels que la lutte contre la pauvreté, l’étude du coran, le soutien à certaines associations et des actions de soutien dans le domaine de l’agriculture. Financée par le roi du Maroc, cette association est la matérialisation des liens tissés entre El Hadj Oumarou Kanazoé et le roi Hassan II. Ce dernier, longtemps consul honoraire du Maroc au Burkina Faso, a contribué à renforcer les liens d’amitié et de fraternité entre les deux pays. Issaka Ouédraogo, secrétaire de l’Aammb, justifie le contexte de la création de cette association : « El Hadj Oumarou kanazoé entretenait d’excellents liens avec le roi Hassan II. L’Aammb a été créée afin de renforcer les liens entre les deux pays et de promouvoir les actions du Roi Mohammed VI au Burkina Faso ». Officiellement, le Maroc et le Burkina Faso entretiennent des relations depuis 1965. Ces relations s’articulent autour d’échanges commerciaux, du cadre juridique, de la coopération, mais également du cadre diplomatique.

ph2Au niveau de la coopération, le Maroc appuie le Burkina Faso techniquement et financièrement dans certains programmes de relance de l’agriculture. C’est le cas depuis 2004 avec le programme de relance de la culture de blé dans la vallée du Sourou.
Le 18 mai 2012, les deux pays ont renforcé leur partenariat en signant, à Ouagadougou, 9 accords portant sur différents secteurs tels que la santé, la pharmaceutique, l’environnement, la recherche scientifique, mais aussi l’enseignement. C’est à cette occasion que le Maroc a offert plus d’un million de dollars pour le financement de projets de développement. Au niveau des échanges universitaires, le Maroc accueille la plus grande concentration d’étudiants et de stagiaires boursiers burkinabè.

 


 

Coopération bilatérale en marche

 

Les deux pays entretiennent différentes relations dans les domaines de la recherche scientifique, de l’enseignement, de la pharmaceutique, mais aussi de l’environnement. Les liens d’amitié entre ces deux pays datent de depuis 1965 et se renforcent avec la coopération bilatérale. 9 accords ont été signés à hauteur de 1 million de dollars d’aide que le Maroc apportera progressivement au Burkina Faso. Déjà en juillet 2013, l’ambassade du Maroc procédait à une remise de lots d’ordinateurs d’une valeur de 120 millions de Francs CFA au ministère de la Justice.

Germaine BIRBA

Commentaires
Numéro d'édition: 76

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.