Economie

Relance des affaires : Le SCIMPEX veut être rassuré

  Les opérateurs économiques réunis au sein du Syndicat des commerçants importateurs et exportateurs du Burkina (SCIMPEX) fondent l’espoir de voir les affaires répartir avec la fin de la transition. C’est le vœu qui a été exprimé par cette organisation, l’une des plus représentatives du monde des affaires burkinabè, ayant à sa tête le pluridisciplinaire Lassiné Diawara. Les membres du ...

Lire la suite »

Loi de finances : Thiéba relit la copie de Zida

  Le gouvernement de Paul Thiéba a bouclé son budget à l’issue du Conseil extraordinaire des ministres du 21 mars 2016. Installé en janvier dernier, il a mis à profit le premier trimestre pour asseoir son équipe et s’imprégner des dossiers en suspens, mais surtout intégrer dans la nouvelle loi de finances les priorités du gouvernement. Sur les dossiers en ...

Lire la suite »

Loi de finances 2016 «La tunique empoisonnée» de la transition

  Praticiens et théoriciens des finances publiques se sont retrouvés le 17 mars 2016 à Royal Beach hôtel à l’occasion de la journée d’études sur la loi de finances 2016. Cette journée organisée par l’Institut de recherche sur les finances, les investissements au service du développement (IRFID), avec une dizaine de partenaires, avait pour objectif de faire des critiques constructives ...

Lire la suite »

Paiement des taxes superficiaires : La répartition par commune

  La taxe superficiaire est payée par les sociétés minières en exploration et en exploitation, en fonction de la nature de leurs activités et de la superficie occupée. Une fois cette taxe collectée, 20% du montant reviennent aux collectivités territoriales (communes et régions) abritant les mines. La répartition se fait sur la base d’un décret signé conjointement par le ministère ...

Lire la suite »

ITIE-Burkina: le rapport 2013 satisfaisant

«Le rapport couvre de manière satisfaisante l’ensemble des revenus significatifs provenant du secteur extractif au Burkina Faso pour l’année 2013». Cette conclusion a été tirée par les rédacteurs du rapport 2013 de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives du Burkina Faso (ITIE-BF). Il n’en fallait pas plus pour décrocher la satisfaction des membres du comité de pilotage de ...

Lire la suite »

Lenteur dans les corrections et les avancements : Un détournement en règle

  Une difficulté dénoncée par les travailleurs vivant aussi bien en milieu rural qu’en milieu urbain est la lenteur dans les corrections et les avancements. Le secrétaire général et porte porte-parole du collectif syndical Confédération générale des travailleurs du Burkina Faso (CGT-B), Bassolma Bazié, que L’Economiste du Faso a interrogé, a sa réponse à la question: «Depuis 2011, le gouvernement ...

Lire la suite »

Le braconnage d’éléphants gagne du terrain

  Encore une alerte pour une meilleure protection des éléphants. C’est ce qui ressort du dernier rapport publié par la Direction de la faune et de la chasse sur l’état de braconnage des éléphants au Burkina Faso. Ce rapport fait état de l’intensification croissante du braconnage qui menace la survie des éléphants. Entre le 1er janvier 2012 et le 31 ...

Lire la suite »

Energie : Power Africa arrive

  Le Burkina Faso bénéficiera bientôt d’un nouveau projet en matière de production d’électricité. Le gouvernement américain vient d’annoncer sa décision d’élargir l’initiative Power Africa au Burkina. Power Africa est un ambitieux programme annoncé en 2013 par le président américain, lors d’une visite en Afrique du Sud. C’est l’un des grands projets de Barack Obama pour l’Afrique. Au départ, il ...

Lire la suite »

Subvention 2015 des acteurs sociaux : La part des syndicats toujours bloquée

  Quel est l’état actuel de la mise en œuvre des points des engagements du gouvernement à l’issue des négociations gouvernement-syndicats de 2015? Quelles sont les attentes du monde syndical vis-à-vis du nouveau gouvernement? Après la rencontre du Premier ministre avec le monde syndical, Bassolma Bazié, secrétaire général et porte-parole du collectif syndical Confédération générale des travailleurs du Burkina Faso ...

Lire la suite »

Grève dans les mines: la convention collective comme solution

  La contribution du secteur minier à l’emploi national au Burkina Faso est évaluée à 0,16%. En 2013, le secteur employait 6.889 personnes, selon les dernières données de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) du Burkina. Cet effectif représenterait environ 5% de l’effectif global de la Fonction publique qui serait d’environ 135.000 personnes. Mais le secteur se ...

Lire la suite »