De Bonnes Sources

• Quatre nominations au sein d’Orabank
Mouvement de cadres au sein du groupe Orabank. 4 nouveaux membres ont intégré l’équipe dirigeante du groupe en ce début d’année. Il s’agit de: Cheikh Tidiane N’Diaye, directeur général d’Orabank Togo depuis janvier 2016, qui a rejoint la Holding à compter du 1er mars 2018 en qualité de directeur général adjoint groupe; la directrice générale adjointe exploitation d’Orabank Togo, Rose Kayi Mivedor, qui prend les rênes de la direction générale d’Orabank Gabon en remplacement de Guy-Martial Awona qui est lui-même nommé directeur général d’Orabank Togo, et Mamadou Bass, actuellement directeur général adjoint risque d’Orabank Togo, qui prend la direction d’Oranbank Tchad où il remplace le regretté Hervé Sikorotien d’Orabank Tchad.

• Procès du putsch manqué: reprise prévue le 14 mars
Le procès pour tentative du putsch devrait reprendre le 14 mars prochain, s’il n’y a pas un rebondissement de dernière minute.
Les avocats de la défense ont obtenu la suspension du procès en s’arc-boutant sur la question liminaire de la légalité de la Chambre de jugement qui devait connaitre du dossier des 84 inculpés. La période de suspension devrait permettre de résoudre ce préalable. Déjà, dans les coulisses, l’on annonce que des exceptions d’inconstitutionnalité vont être soulevées ; toutes choses qui devrait entrainer une nouvelle suspension du procès si d’aventure le Cour Constitutionnelle devait se prononcer.

• Entreprises : attention aux arnaqueurs !
La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) lance une alerte sur les arnaques qui visent certaines entreprises. Un cas d’escroquerie en matière de transactions financières à l’international via internet a en effet été signalé au patronat vendredi dernier. La Confédération a ainsi appelé les sociétés à faire preuve de vigilance lors de leurs opérations financières. Dans un premier temps, les escrocs, souvent basés à l’étranger, piratent les détails relatifs à la situation des créances et des factures de la société ciblée en instance de paiement à des sociétés étrangères avec lesquelles elle entretient des relations d’affaires. Dans une seconde étape, ils créent une adresse quasi-identique à l’adresse officielle de la société partenaire (clients, fournisseurs, intermédiaires). Ainsi, les arnaqueurs envoient un courriel à la société ciblée «lui proposant un paiement anticipé de ses créances contre une ristourne attractive».
Pour réussir leur coup, ils invitent cette société à verser le montant à payer dans un nouveau compte bancaire en utilisant plusieurs excuses «convaincantes» pour justifier ce changement. (Source : L’Economiste.com)

• BRAKINA: une nouvelle identité visuelle
La société de brasserie BRAKINA a officiellement dévoilé sa nouvelle identité visuelle au public, le 1er mars dernier. C’était à l’hôtel Laïco Ouagadougou 2000. Les couleurs de l’entreprise passent au vert.

• Bourse : les statistiques sur les obligations d’informer
Dans l’interview qu’il a accordée à L’Economiste du Faso, le président du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers a donné les tendances du respect des obligations d’informer des sociétés cotées, gage de l’équité et de la transparence du marché financier régional. Pour 2017, on retient que les taux de diffusion étaient de 100 % pour les informations annuelles, 87 % pour les informations semestrielles et 50 % pour les informations trimestrielles. La sensibilisation des sociétés cotées au respect des textes réglementaires, en attendant la finalisation de la relecture des textes relatifs à la diffusion des informations financières sur le marché financier régional, se poursuit, a-t-il expliqué. o

Commentaires
Numéro d'édition: 242

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.