Sources: BRVM

Marché boursier  : Les entreprises burkinabè sont en forme

• ONATEL, Coris Bank et BOA

• Toutes dans le Top 20 de meilleures capitalisations

• CBI dans les meilleures transactions et ONATEL dans les titres les plus échangés

 

Le «Top 20 des capitalisations boursières» en 2017 révèle la présence de trois sociétés burkinabè cotées à la bourse régionale des valeurs mobilières : ONATEL-BF, Coris Bank International et BOA-BF.
Ces sociétés burkinabè affichent une certaine forme au vu d’un certains nombre d’indicateurs. Elles sont toutes dans le Top 20 des meilleures capitalisations boursières en 2017. ONATEL-BF et Coris Bank International sont dans le Top 5 des meilleures capitalisations.
BOA-BF pointe à la 12e place de ce tableau.
Deux membres de ce trio se signalent dans le Top 3 des «totales de transactions» et du «volume de titre échangés».
Au niveau de la valeur totale des transactions, sur la période 2006-2017, Coris Bank International réalise un exploit et intègre le Top 3 des valeurs de transactions, en occupant la 2e place avec 13.708.454.980 milliards de FCFA, derrière la SONATEL -SN qui totalise 91.486.624.325 milliards de FCFA de transactions.
ONATEL-BF se distingue, quant à lui, dans le Top 3 du volume de titres échangés sur la période 2006-2017. La société de téléphonie occupe la 3e place de ce Top avec 1 .139.025 titres échangés. Le leader incontesté de ce Top 3 des volumes de titres échangés étant ETI-TG (Ecobank Transcorp International Togo) avec 199.710.176 titres échangés

Sources: BRVM

Pour 2017, on observe au niveau de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) une baisse des performances des deux indices phares de la bourse. Ceci, dans un contexte communautaire marqué par une inflation en 2017 (1,5 % contre 0,4 % en 2016) qui est tout de même tempérée par une bonne évolution des transactions commerciale, l’essor des services, le raffermissement des productions industrielles et agricoles et le dynamisme de la branche «Bâtiment et travaux publics».
L’indice BRVM Composite est en retrait de -16,81 %. Il est passé à 243,06 points contre 292,17 points en 2016. L’indice BRVM 10 connait aussi une baisse dans les mêmes proportions: il a bouclé l’année à 219,65 points contre 261,95 points en 2016, soit -16,15 %.
Au niveau de la capitalisation boursière, le marché des obligations tire son épingle du jeu.
En effet, le marché obligataire affiche une progression de 18,34 %, avec une capitalisation de 2.970 milliards de FCFA en 2017 contre 2.509 milliards de FCFA en 2016. Le marché des actions, quant à lui, est en recul par rapport a 2016, soit – 11,29 %, avec 6.836 milliards de FCFA contre 7.706 milliards de FCFA en 2016.
Pour les 3 prochaines années 2018/2020, les responsables de la BRVM ont décidé de poursuivre l’incitation des grandes entreprises publiques (privatisations) et privées à se faire coter à la BRVM (2018-2020); à inciter les PME à se faire coter sur le troisième Compartiment qui vient d’être ouvert à leur intention et la création d’un marché pour les ressources minières (Mines, Pétrole et Gaz, envisagée pour 2019). Les chiffres actuels font ressortir comme membres : 45 émetteurs d’actions, 32 émetteurs d’obligations et 5 émetteurs de sukuk.

FW

Commentaires

Numéro d'édition: 237