Nouveaux permis de conduire et cartes grises  : Janvier 2018 pour le démarrage

• Plus de 3 millions de titres à émettre

• Un projet de plus de 15 milliards de FCFA

 

Janvier 2018 a été choisi par le gouvernement burkinabè pour lancer une opération d’envergure nationale d’acquisition de nouveaux permis de conduire et de nouvelles cartes grises par les Burkinabè. Cette opération «commando» va consister à remplacer plus de 2.000.000 d’anciens titres et produire plus de 1.300.000 nouveaux titres. Ce virage à 180° a pour but, selon le gouvernement, de lutter contre la fraude, la contrefaçon et la falsification des titres de transport que sont les cartes grises et les permis de conduire, de lutter contre l’insécurité routière et l’insécurité publique, en permettant d’identifier plus sûrement et en temps réel les véhicules et les auteurs des infractions routières. Et aussi pour sécuriser les recettes générées par les services chargés des transports. Pour s’assurer de la bonne exécution des travaux confiés à la société française Oberthur Technologies, leader mondial dans la modernisation et la sécurisation des titres de transport et de ré-immatriculation du parc de véhicules, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a fait un tour dans les locaux sis dans l’enceinte de la Direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM). C’était dans la soirée du mercredi 27 décembre 2017. Le président n’est pas réparti les mains vides. L’honneur lui est revenu en tant que «premier Burkinabè» de se faire délivrer son permis de conduire sécurisé ; faisant de lui le premier détenteur de ce précieux sésame. Le locataire de Kosyam a invité l’ensemble de ses compatriotes détenteurs du permis de conduire à aller sur les différents sites de livraison pour se procurer les nouveaux titres.

Un projet en mode PPP pour une durée de 5 ans
Pour la signature du contrat avec Oberthur Technologies, le gouvernement a choisi le mode Partenariat public-privé (PPP) pour une durée de 5 ans, à compter de la date de début d’exécution des prestations. Quant au délai d’exécution financière, il est de 7 ans à partir de la fin du premier semestre de la deuxième année d’entrée en vigueur (date de signature du contrat). Le contrat est d’un montant de 15.319.133.695 FCFA assurés par le budget de l’Etat. A la date du 26 décembre 2017, l’état d’avancement du projet se présente comme suit: un taux de réalisation physique de 70%; un taux de réalisation financière de 34%.

RD


Au terme du projet, les résultats suivants sont attendus 

-La fourniture de plateformes autonomes (Ouagadougou et Bobo-Dioulasso) avec une solution logicielle permettant l’enrôlement, la personnalisation et la production de titres sécurisés impliquant la biométrie
-La fourniture de cartes sécurisées en polycarbonate, durables (10 ans) et aux normes internationales (cartes ID aux dimensions 85,60mmX53, 98mmx 0,76mm)
-La fourniture de moyens logistiques et matériels à l’administration des transports (véhicules, micro-ordinateurs de bureau et portables, imprimantes, consommables, etc.)
-La possibilité de s’interconnecter ou de s’interfacer avec d’autres administrations partenaires (Douanes, CCVA, ONI, IRAPOL, etc.)
-La réduction du délai de délivrance des titres
-La production de plus de 3.300.000 permis de conduire et cartes grises
-Une solution de vérification de la validité des titres au moyen de terminaux mobiles à destination des forces de l’ordre burkinabè
-L’identification et l’authentification en temps réel des véhicules et des titulaires des cartes
-Les aménagements et la sécurisation des sites de production (salle serveurs + salle personnalisation).

Source : Dossier de presse

Commentaires

Numéro d'édition: 234