Les techniciens du chantier expliquant au DG de la SONABHY l’état des travaux avant l’inauguration officielle. (Ph: SIDWAYA)

SONABHY : Le dépôt de Péni inauguré

• Un investissement de 21 milliards de FCFA

• Pour sécuriser les stocks nationaux d’hydrocarbures

• Kaya, Fada et Ouahigouya en attente

 

La Société nationale burkinabè d’hydrocarbures (SONABHY) a tenu ses engagements. Le dépôt pétrolier de Péni, commune rurale située à une trentaine de kilomètre de Bobo-Dioulasso, a été inauguré le 29 juillet 2017, sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.
Lors de la pose de la première pierre en juin 2015, les entreprises avaient un délai de 22 mois pour achever les travaux.
A quelques semaines près, elles ont tenu le pari. Dans son plan de développement, et surtout pour faire face à la demande croissante en hydrocarbures, les premiers responsables de la Nationale des hydrocarbures ont envisagé très tôt (il y a 15 ans) le déménagement du dépôt actuel situé dans la zone industrielle de Bobo-Dioulasso.
Les installations dans cette zone ne permettaient plus des travaux d’extension pour renforcer les capacités de stockage de la société. C’est ainsi que la délocalisation a été envisagée. En plus des raisons de capacités, des questions de sécurité ont motivé ce «déménagement».
La construction de ce nouveau dépôt devrait permettre de se rapprocher de la réglementation nationale en matière de stock de sécurité et de tenir jusqu’en 2025. La réglementation en matière de stockage préconise une couverture de 120 jours de consommation dont 90 jours en stock de sécurité et 30 jours en stock de roulement, pour le gaz butane.

Un dépôt moderne accessible et sécurisé. (Ph: SIDWAYA)

Le projet Péni, qui était évalué au départ à plus de 21 milliards de FCFA, est enfin devenu réalité. Il s’étend sur 30 hectares de terrain acquis par la SONABHY sur fonds propres pour la construction de ce nouveau dépôt pétrolier, à l’Ouest du Burkina Faso. La première étape de la mise en place de ce projet a été la construction d’un dépôt de gaz dont le coût était estimé à plus de 16 milliards de FCFA par la Société FRIEDLANDER, via sa succursale EERI-BF, dans un délai de 22 mois et en forme sphérique de 4.000 m3, ainsi que des réservoirs, un centre emplisseur d’une aire de stockage de 3.000 bouteilles.
Le site de Péni est également stratégique, parce que desservi par une brettelle routière, le chemin de fer en provenance de la Côte d’Ivoire  et le pipeline en provenance du Ghana qui pourrait y atterrir. A noter que la société ne compte pas s’arrêter à cet investissement. Trois autres dépôts sont prévus dans d’autres localités du pays d’ici à 2020. Le premier sera à Fada N’Gourma sur le site de Kikidéni, le second dans la zone de Kaya et le troisième à Ouahigouya.

JB


Brèves observations sur la SONABHY

La SONABHY est une société d’Etat créée en 1985. Elle a pour mission de l’importation, le stockage, le transport et le conditionnement des hydrocarbures. Cette société est une grosse contributrice au budget de l’Etat. En 2015, elle y a contribué à hauteur de 149 milliards de FCFA et à plus de 157 milliards de F CFA en 2016 ; soit 73,74% de la contribution totale des sociétés d’Etat en 2016.


Missions de la SONABHY

La SONABHY a pour missions:
L’importation, le stockage et le conditionnement des hydrocarbures liquides et gazeux
La construction d’infrastructures de stockage en vue de garantir au Burkina Faso une sécurité énergétique suffisante
L’appui à la recherche d’énergies de substitution, ainsi qu’à la vulgarisation des techniques d’utilisation ou de consommation d’énergie
Toutes opérations industrielles, commerciales, financières, mobilières et immobilières se rattachant directement ou indirectement à l’objet ci-dessus.
Pour l’importation et le stockage des hydrocarbures, l’Etat burkinabè accorde à la SONABHY un monopole de droit.

Commentaires

Numéro d'édition: 217