De Bonnes Sources

• Salifou Sawadogo: toujours député malgré la levée de son immunité
A la suite de la levée de l’immunité parlementaire du député CDP, Salifou Sawadogo, pour son implication présumée dans le coup d’Etat de septembre 2015, certains ont vite pensé qu’il ne siègera plus à l’Assemblée.
Le Chapitre 7 du règlement de l’Assemblée nationale concernant la levée de l’immunité parlementaire donne des précisions. En effet, en son article 86, alinéas 13, 14, 15, 16, il est précisé que «nonobstant l’adoption de la résolution portant levée de l’immunité parlementaire, le député concerné continue l’exercice de son mandat».
Lorsqu’au cours des poursuites engagées, si le député fait l’objet d’une inculpation avec mandat de dépôt, il est fait appel au suppléant. Lorsqu’au terme des poursuites judiciaires aucune charge n’est retenue contre le député, il est rétabli dans son mandat par résolution de l’Assemblée nationale. Il reprend donc son siège.
Lorsqu’à l’issue des poursuites, le député fait l’objet d’une condamnation devenue définitive et que, conformément à la loi, celle-ci empêche d’une manière temporaire ou définitive son inscription sur les listes électorales, l’Assemblée nationale saisit le Conseil constitutionnel à l’effet de constater la déchéance du mandat. Pour l’instant donc, Salifou Sawadogo continue l’exercice de son mandat.

• Mahamadi Savadogo était à Paris
Le président de la Chambre de commerce et d’industrie, Mahamadi Savadogo, ainsi que le DG de la chambre étaient à Paris pour la conférence autour du PNDES. Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a reçu les premiers responsables de la structure dont l’installation officielle est attendue pour jeudi prochain. Au titre des engagements PPP, la CCI-BF a fait une annonce sur les projets de ports secs à Bobo et Ouaga.

• Putsch manqué du 16 septembre 2015 : 39 personnes en détention préventive
C’est l’une des informations révélées lors de la conférence de presse de la justice militaire le 8 décembre dernier à Ouagadougou. L’on retient aussi que le parquet militaire annonce l’ouverture des 1res audiences pour le mardi 20 décembre 2016 dans les différents dossiers pendants.
Et selon le Commissaire du gouvernement, le dossier du putsch pourrait être jugé courant 1er trimestre 2017, s’il n’y a pas d’incident.
• Bons du Trésor : Un taux de 127% réalisé
Encore une note positive pour l’économie nationale. Pour l’émission de bons du Trésor d’un montant de 40 milliards de F CFA lancée le 1er décembre dernier, le Burkina a réalisé un taux de 127,8%. 34 soumissionnaires des huit pays de l’UEMOA ont été enregistrés, pour un montant global de 50,8 milliards de FCFA. L’échéance est de trois mois, pour un taux d’intérêt multiple, pour une valeur nominale unitaire de 1 million de F CFA. Cette émission visait à mobiliser l’épargne des personnes physiques et morales de l’Uemoa, en vue d’assurer la couverture des besoins de financement du Trésor public du Burkina Faso.

• Une opération de pulvérisation contre la dengue
Pour contrer l’épidémie de la dengue qui sévit depuis le mois d’octobre 2016 au Burkina, le ministère de la Santé annonce une opération de pulvérisation spatiale dans la ville de Ouagadougou.
Les formations sanitaires où sont gardés les malades de la dengue et certains espaces de la ville considérés comme des lieux de concentration de moustiques sont ciblés par l’opération.
Des équipes sillonneront les zones identifiées entre 16h et 19h avec des appareils de pulvérisation installés sur des véhicules pick-up.
Dans le mode opératoire, l’appareil émet un nuage de produit insecticide dont les microgouttelettes peuvent atteindre et tuer les moustiques transmettant la dengue.

Numéro d'édition: 184