De bonnes Sources

• Processus ITIE: le rapport 2014 pour bientôt
Les membres du comité de pilotage de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) se sont réunis en session extraordinaire le 29 novembre 2016. Au cours de la rencontre, les membres ont abordé la question de la publication du rapport ITIE 2014 avant la fin de l’année 2016.
Cette rencontre a connu la participation de Granodo Gisela du secrétariat international de l’ITIE basé à Oslo en Norvège. Elle s’est entretenue avec les membres de l’ITIE-Burkina Faso sur les nouvelles normes ITIE adoptées en février 2016. Le Burkina Faso, qui a obtenu le statut de «Pays-Conforme» le 27 février 2013, sera soumis à une autre évaluation d’ici avril 2017 sur la base de la nouvelle norme ITIE. Le message clé à retenir de son séjour est qu’il n’est plus question de Pays-Conforme à l’ITIE, mais de pays en «Progrès», «Progrès satisfaisant» ou «aucun Progrès».
La validation est un exercice d’homologation de la transparence des déclarations de paiements reçus par le gouvernement et ceux effectués par les sociétés minières.

• CEDEAO: le TEC expliqué aux parlementaires
Le tarif extérieur commun : contenu et structure du TEC-Mécanismes de suivi de mise en œuvre-Mesures d’accompagnement et de protection des Etats membres et les conséquences de l’adoption du TEC sur les recettes budgétaires de l’Etat ; impact du TEC sur les entreprises du Burkina Faso, tels ont été les sujets débattus par les membres du parlement communautaire la semaine dernière à Ouagadougou. Pour les élus, il s’agissait également de réfléchir sur comment assoir le mécanisme de suivi de mise en œuvre du TEC dans l’intérêt des populations.

• Paiements électroniques : La Société générale s’associe à American Express
Le 30 novembre dernier, la Société générale a signé un partenariat marchand d’acquisition avec l’Americain Express, accord impliquant les 8 pays de l’UEMOA, dont le Burkina, où la banque est implantée. Selon le communiqué de l’Associated Press organization (APO), ce partenariat s’appuie sur le e-commerce ainsi que sur les paiements de proximité effectués via un Terminal de paiements électroniques, (TPE). Ainsi, tout commerçant souhaitant accepter les paiements des porteurs de cartes American Express devra signer un contrat avec Société générale. C’est la SGBCI Côte d’Ivoire qui sera la première des huit filiales à mettre en place ce partenariat sur le continent africain d’ici fin 2016.

• Le Partenariat de Ouagadougou: 5e réunion annuelle à Abidjan
Cette 5e réunion annuelle, du 12 au 14 décembre prochain, porte sur le thème: «Promouvoir la contraception, c’est garantir un meilleur avenir pour les jeunes». L’objectif principal de la réunion d’Abidjan est de mettre les jeunes au centre des échanges afin d’améliorer leur prise en compte dans les programmes, stratégies et plans d’actions. Les participants feront également le bilan des réalisations des différentes parties prenantes pour la première année de la phase d’accélération et échangeront sur les défis et contraintes que rencontrent les membres du partenariat et les solutions pour améliorer la mise en œuvre des plans d’actions de la deuxième génération. Le Partenariat de Ouagadougou est basé sur deux principes. Il mise sur une meilleure coordination entre les bailleurs de fonds pour optimiser leurs soutiens aux pays et également sur une collaboration et coopération aux niveaux national et régional pour remédier au taux élevé des besoins non satisfaits en matière de planification familiale.

• FENOP : une étude sur les «femmes et transformation de produits agricoles»
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet «Plaidoyer pour une meilleure prise en compte des préoccupations des femmes rurales intervenant dans la transformation et la commercialisation des produits agricoles locaux» mis en œuvre par la Fédération nationale des organisations paysannes (FENOP) avec l’appui financier de Trust Africa, une étude sur l’état des lieux du sous-secteur de la transformation et de la commercialisation des produits agricoles locaux au Burkina Faso est en cours.
Les acteurs vont procéder à la validation du rapport le 7 décembre prochain à Bobo-Dioulasso.

Numéro d'édition: 183