Mahamadi Savadogo dit Kadhafi est soutenu par plus de 111 élus consulaires. (DR )

Présidence de la Chambre de commerce  : L’ARC présente « Kadhafi »

• Plus de 111 élus consulaires déjà acquis

• Le fils du « vendeur de sel » devenu homme d’affaires

 

Ils sont un groupe d’opérateurs économiques élus consulaires réunis autour de l’Alliance pour le renouveau consulaire (ARC). Ensemble, ils ont décidé de porter la candidature de Mahamadi Savadogo dit Kadhafi, PDG du groupe SMAF (Savadogo Mahamadi et Frères), à la tête de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina (CCI-BF). Les membres de l’Alliance se disent confiants à propos de la candidature de leur poulain, au regard du nombre d’élus consulaires ayant épousé sa vision et décidé de le soutenir.
L’élection du président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina est prévue pour se tenir le 28 novembre prochain et les candidatures ne manquent pas. Longtemps pressenti pour être candidat de cette structure, Mahamadi Savadogo a vu sa candidature adoubée par plus de cent élus consulaires. Venus des 13 régions et de divers secteurs d’activités, les élus consulaires membres de l’ARC ont décidé d’apporter leur suffrage à Kadhafi pour la présidence. Pour le porte-parole de l’ARC, Idrissa Nassa, Mahamadi Savadogo est l’homme qu’il faut pour diriger l’équipe de la Chambre de commerce.

Réconcilier les acteurs
Le candidat de l’ARC, après avoir été acclamé par les 111 élus présents, s’est dit confiant. Homme de rassemblement, s’est-il dit, « je mesure toute l’ampleur de la responsabilité et j’accepte la mission avec l’engagement de donner le meilleur de moi-même, comme je le fais dans le cadre de mes activités professionnelles. Je me considère comme le candidat de toutes les catégories et de toutes les régions. »

Une vue des participants à la rencontre de présentation de la candidature de Kadhafi. ( DR)

Une vue des participants à la rencontre de présentation de la candidature de Kadhafi. ( DR)

Pour le candidat, le choix porté sur lui est la preuve qu’une autre génération est prête à impulser le développement et « changer le cours de l’histoire de la Chambre de commerce. Ce changement sera celui de la refondation consulaire qui passera par la réconciliation de la communauté des affaires, l’instauration d’un dialogue ouvert et fécond avec le gouvernement et des actions fortes de relance de notre économie perturbée par les événements que notre pays a connus ces dernières années.» Son programme est élaboré en 7 propositions et une soixantaine d’actions opérationnelles, avec une vision unique : «Réussir le changement espéré». La volonté du candidat Kadhafi est ferme quant au renouveau à la CCI-BF et c’est dans ce sens qu’il dira que « dans 5 ans, et avec la conjugaison de toutes les énergies positives, la Chambre de commerce va s’affirmer comme une puissance économique nationale au service d’un secteur privé prospère ». Il a donc souhaité la sérénité et l’unité entre les membres de l’Alliance jusqu’au jour de l’élection. Pour matérialiser leur soutien, une motion a été lue par les participants et pour tous les représentants des régions, Kadhafi est l’homme qu’il faut au regard de ses qualités humaines et de ses compétences. L’on dit de lui qu’il est intervenu dans de nombreuses crises entre hommes d’affaires afin d’en trouver des solutions. Un homme de dialogue donc.

Jean De Baptiste OUEDRAOGO


Qui est Mahamadi Savadogo ?

Plus connu sous le nom de Kadhafi dans le milieu des affaires, Mahamadi Savadogo est issu d’une famille dont le père fut un commerçant de produits comme le sel, l’huile, la kola, etc. C’est donc à l’ombre du père que le fils a appris, tissé sa toile et bâti sa carrière d’homme d’affaires réputé aujourd’hui. Agé de 53 ans et père de 3 enfants, Kadhafi est propriétaire de 7 sociétés bien connues aussi bien au Burkina qu’à l’extérieur. C’est précisément à 25 ans qu’il s’est lancé dans les affaires en créant coup sur coup des sociétés dans divers secteurs d’activités. Le nom Kadhafi, il le doit à son séjour en Lybie où il a obtenu son baccalauréat. Le candidat de l’ARC parle couramment l’anglais et l’arabe.


Kadhafi et ses 7 sociétés

Les sept sociétés de Mahamadi Savadogo sont toutes issues du groupe SMAF international. Le groupe, avec ses sociétés, emploie plus de 300 travailleurs permanents et réalise un chiffre d’affaires de 30 milliards de FCFA par an et une croissance annuelle de 12%. Les sociétés et leurs domaines d’intervention sont :
1 –La société SMAF Import-Export dans le domaine du négoce international et sa division ESMAF Import, dans la commercialisation des produits de grande consommation : sel, huile, sucre, savon, farine, pâtes alimentaires…
2 – La SODIREM intervient dans le domaine de l’automobile, de l’électronique, du matériel agricole ; des pièces détachées d’automobiles, etc
3 – La société de transport « LES RAPIDES » intervient dans le transport des hydrocarbures et des marchandises diverses à l’intérieur comme à l‘extérieur du pays
4 – PETROFA SA est spécialisée dans la commercialisation, la distribution et le conditionnement des hydrocarbures liquides et gazeux
5 –La société civile immobilière « LES RESIDENCES AZIZ » offre de grands centres commerciaux ou centres d’affaires. Elle oeuvre dans les grandes villes et dans les capitales voisines
6 – L’Africaine des travaux publics (ATP SA) intervient dans le domaine du génie civil, génie rural, hydraulique et bien d‘autres services connexes. Elle est présente au Burkina, au Niger et au Bénin
7- La Société africaine de presse et d’imprimerie (SAPIM Sarl) dont les prestations concernent tous les travaux d’imprimerie.

Commentaires

Numéro d'édition: 181