2 ans après l’insurrection populaire d’octobre  : Ce que le gouvernement a fait

• Plus de 62 millions de F CFA au profit des victimes

• Des décrets pour structurer l’assistance de l’Etat

• Les victimes attendent toujours justice

Le Burkina Faso a célébré les 30 et 31 octobre derniers l’an 2 de l’insurrection populaire d’octobre 2014. Que deviennent les 655 blessés et les parents des 31 personnes qui ont perdu la vie dans cette insurrectio? Les avis sont partagés par rapport au traitement de ce dossier. Pour Victor P.K. Pouahoulabou, porte-parole de l’Union des familles des martyrs de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du coup d’Etat manqué du 16 septembre 2015, les familles attendent toujours de connaitre la vérité et de rentrer en possession des sommes d’argent que de bonnes volontés ont versé à leur profit.
Du côté du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, beaucoup d’efforts ont été faits de la part du gouvernement. Et le ministre Laure Zongo de préciser que quelle que soit la somme d’argent versée, elle ne pourra jamais remplacer ces vies perdues. Le problème qui est au centre des préoccupations des victimes de l’insurrection est que « justice soit rendue aux martyrs et le dédommagement des familles ».
Deux ans après, le constat est qu’il y a des évolutions. Des visites de compassion à l’appui financier aux ayants droit et aux blessés, en passant par la prise de 5 décrets pour structurer et formaliser l’assistance de l’Etat aux victimes de l’insurrection, l’Etat tente d’assurer son devoir .
A l’occasion de ce deuxième anniversaire , nous avons demandé et obtenu du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille l’état exhaustif des actions menées en faveur des ayants droit et des victimes de l’insurrection que nous vous proposons à travers les tableaux ci-dessous. On retient déjà que la contribution des donateurs s’élève à ce jour à 25.266.105 FCFA. Quant à la collecte réalisée au cours du mois de solidarité de l’année 2014, elle est de 37.185.745 FCFA.
A ce jour, ce sont 62.451.850 FCFA qui ont été dépensés au profit des victimes de l’insurrection populaire, sans compter les montants liés à l’aménagement des tombes.
Ainsi, 17 tombes ont été aménagées en 2015 pour un montant total de 32.170.930 FCFA. En 2016, ce sont 25 tombes pour un montant de 49.202.884 FCFA. Les détails sont contenus dans les tableaux ci-dessus.

Alexandre Le Grand ROUAMBA

l2 l l1

 

Commentaires

Numéro d'édition: 178