De Bonnes Sources

• La « Coalition Zéph 2015 » change de nom
La « Coalition Zéph 2015 », cet ensemble de partis politiques qui se sont regroupés autour de la candidature de Zéphirin Diabré à l’occasion de la présidentielle de 2015, continuait à porter ce nom, quand bien-même cette consultation électorale est derrière nous.
Face aux différentes critiques, cette coalition a changé de dénomination depuis le 7 septembre dernier.
Ainsi, « La coalition Zéph 2015 » devient la « Coalition des forces démocratiques pour un vrai changement », en abrégé CFDC.
Cette coalition envisage d’organiser une grande rencontre en octobre prochain, qu’elle avait dénommée « Forum des insurgés ».
Désormais,Zéph et ses camarades parlent de « Conférence nationale sur l’insurrection populaire et les nouveaux défis du Burkina post-insurrectionnel ». Ce sera du 29 au 30 octobre 2016.

• Azalaï Hôtel: de la réhabilitation en préparation
Fermé à la suite de son saccage, pillage et incendie lors de l’insurrection de fin octobre 2014, Azalaï Hôtel Indépendance devrait être réhabilité et faire l’objet d’une extension. La décision a été prise par le gouvernement lors du Conseil des ministres du 3 août 2016. Une très bonne nouvelle pour l’économie, le tourisme et pour tous ceux qui espèrent retrouver un emploi dans cet établissement.
Cependant, la patience devrait encore prévaloir car les choses ne sont pas très précises pour le moment et le démarrage des travaux n’est pas prévu dans l’immédiat. C’est en quelque sorte une décision de principe qui a été adoptée.
Le gouvernement s’active désormais à préparer le document cadre qui fixe les contours et les détails du projet.
L’hôtel a été mis en location au profit de la Société burkinabè de promotion hôtelière (SBPH-SA) depuis le 29 juillet 2004 contre le payement de loyers à l’Etat.
Le contrat a été respecté jusqu’au saccage de l’établissement. C’est pour tenter de combler le préjudice subi par l’exploitant qu’il a également été décidé de la prorogation du contrat pour une durée de trois 3 ans équivalent à l’arrêt des activités de l’hôtel.

• Assemblée nationale
La session parlementaire s’ouvre le 28 septembre
Les députés reprendront le chemin de l’hémicycle le mercredi 28 septembre. Cette date marque l’ouverture de la deuxième session parlementaire de l’année.
Selon les textes de l’Assemblée nationale, la deuxième session de l’année s’ouvre le dernier mercredi du mois de septembre.
Cette deuxième session est encore appelée la session budgétaire, puisque c’est au cours de cette session que la loi de finances de l’année suivante est votée.
Mais, il n’est pas exclu que dans la foulée, l’Assemblée mette en accusation certains anciens ministres du dernier gouvernement Tiao sous l’ère Blaise. Les auditions de la semaine dernière prépareraient cette mise en examen.
• Ambassade de France
Le nouveau conseiller économique est là
Michel Dhé est le nouveau chef du service économique de l’ambassade de France avec compétence sur le Niger. Il remplace à ce poste Pascal Carrère, appelé à d’autres fonctions.

• Entreprise: les femmes mal loties
C’est un constat qui peut surprendre: « Les entreprises créées et dirigées par les femmes sont moins viables que celles créées et dirigées par les hommes ».
Il y a 30% de chance de survie en plus pour les entreprises initiées par les hommes.
« Dès le 4e anniversaire, le risque d’échec est plus élevé, avec une vitesse de survenance plus grande, pour les entreprises créées par les femmes que pour celles créées par leurs homologues hommes », affirme l’étude réalisée par le Laboratoire de recherche en gestion des entreprises et des organisations (LaReGEO) pour le compte de la Maison de l’entreprise. o

Commentaires

Numéro d'édition: 171