Brèves : Bons de Trésor: 169% réalisés en juin

Pour son émission de Bons de Trésor de 40 milliards de F CFA, lancée le 16 juin dernier, le Burkina a réalisé un taux de 169,87%. Selon le directeur de l’Agende UMOA-Titres, Adrien Diouf, dans un communiqué, 44 soumissions ont été enregistrées pour un montant global de 67,9 milliards de F CFA. Cette opération d’une valeur nominale unitaire de 10.000 F CFA et au taux d’intérêt de 5,50 % a été organisée par l’agence UMOA-Titre en collaboration avec la BCEAO, à la demande de la Direction générale du Trésor public et de la Comptabilité du Burkina Faso. Elle était composée d’une seule et unique tranche, pour une échéance qui court jusqu’en juin 2019, soit 36 mois. Il s’agit de la 5e adjudication de l’année 2016 et la 56e du genre, réalisée par le Trésor public burkinabè. En 2015, l’Etat burkinabè avait réalisé plus de 240 milliards de FCFA d’émissions de titres sur le marché de l’UEMOA. Les prévisions pour 2016 portent sur un montant d’environ 400 milliards de FCFA.

Bissa Gold: le site de Bouly rapportera 75 milliards de F CFA
Selon le ministère des Mines, le site de Bouly (Centre-Nord) détenu par la société Gissa Gold, pourrait rapporter plus de 75 milliards de F CFA au budget de l’Etat et engendré 500 emplois en phase de construction. La Commission nationale des mines du Burkina Faso (CNM) a, en effet, autorisé la compagnie russe Bissa Gold à modifier le procédé de traitement de la mine de Bissa (Centre-Nord), après la mise en évidence d’une ressource aurifère sur le gisement de Bouly. Bissa Gold est une propriété du groupe russe Nordgold qui exploite également la mine d’or de Taparko (Centre-Nord). Les tests métallurgiques à Bouly ont permis de retenir l’option de l’exploitation d’une fosse suivie du traitement par méthode de lixiviation en tas.
Le potentiel de Bouly situé dans les limites de son permis d’exploitation industrielle de grande mine est estimé à environ 1,3 millions d’onces, pour une durée de vie de dix ans.

Commentaires

Numéro d'édition: 164