Coris bank

Coris Bank International bientôt à la BRVM

L’information circulait déjà depuis quelque temps. La banque d’Idrissa Nassa se prépare à être introduite à la Bourse régionale des valeurs mobilières basée à Abidjan. Si pour le moment aucune information ne circule sur la date possible de cette introduction en bourse, le journal Jeune Afrique affirme qu’un capital de 20% sera cédé à des actionnaires industriels et à des personnes physiques.
L’entrée en bourse de Coris bank International portera à 3 le nombre de sociétés burkinabè cotées à la BRVM. Actuellement, le Burkina ne compte que deux sociétés cotées (Onatel et BOA-BF) mais aussi, des structures placées sur le marché obligataires (Trésor public, Sofitex, Airtel) et des institutions présentes dans les émissions privées (Telecel Faso, Coris Bank International, Ecobank-BF), ainsi que des Sociétés de gestion et d’intermédiation (SGI) et 4 clubs d’investissement.
Notons que la BRVM affiche depuis 2015 l’une des plus fortes croissances du continent, à l’image du développement économique de la zone UEMOA qu’elle couvre. Portée par la reprise économique en Côte d’Ivoire et la hausse du cours des sociétés cotées, la BRVM a franchi un nouveau record de capitalisation boursière du marché des actions en passant le cap des 7.000 milliards de FCFA à la clôture de sa séance de cotation du 9 juillet 2015.
Ce jour-là, la capitalisation boursière du marché des actions de la BRVM s’est établie à 7.035,34 milliards de FCFA, soit une progression de 11,32% depuis le début de l’année, représentant un gain de 715,62 milliards de FCFA. Une tendance haussière observée depuis la fin de l’année 2012. Ce nouveau record de capitalisation établi par la place financière de l’UEMOA traduit la confiance des investisseurs dans les perspectives économiques de cette zone et la santé des sociétés cotées à la BRVM, mais également le fruit des actions de communication et de promotion entreprises tant au plan international que régional.o

Numéro d'édition: 155