La défaite des Etalons n’est pas sans conséquence, car maintenant les Ougandais sont seuls en tête du groupe avec 6 points contre 3 pour le Burkina. (DR)

CAN 2017 : Les Etalons se mettent en danger

• Plus de calcul à faire

• Faire le bon choix

La 2e journée des éliminatoires de la CAN 2017 n’a pas souri aux Etalons qui étaient en déplacement le 5 septembre dernier à Francistown. En s’inclinant par un but à zéro, les poulains de Gernot Rohr se mettent en danger, même si rien n’est encore perdu ou gagné pour aucune des quatre équipes que sont l’Ouganda, le Botswana, les Iles Comores et le Burkina Faso. La courte défaite des Etalons n’est pas sans conséquence car, du coup, les Ougandais sont désormais seuls en tête du groupe avec 6 points contre 3 points pour le Burkina et le Botswana et zéro point pour les Comores.

A quelque chose malheur est bon, a-t-on coutume de dire. Cette contreperformance doit interpeller Gernot Rohr sur le choix des hommes, car seule la compétition est mère de réussite. Ce match est intervenu au moment où nombre des cadres étaient dans des soucis de transfert, à la recherche de clubs. La compétition dans les jambes faisait donc défaut. La seule volonté de se donner ne suffit pas et c’est ce qui a handicapé Bakary Koné et ses camarades. A cette rencontre, le capitaine Charles Kaboré et Bertrand Traoré qui avait été le métronome du premier match contre les Comores ont suivi le match depuis le banc de touche, car victimes de quelques bobos.
Tout semblait être réuni pour un résultat des moins satisfaisants. Et voilà que ressurgit le problème de choix des hommes. L’entraineur Gernot Rohr est catégorique : le niveau de notre championnat ne permet pas d’y puiser des éléments pour ces compétitions de haut niveau. Quid des jeunes qui viennent de goûter à la sauce du professionnalisme et qui ont envie de montrer quelque chose ?
On attendra la sortie officielle prochaine des Etalons ou les matches amicaux qui vont précéder ces éliminatoires pour voir si Gernot Rohr va tester certains joueurs afin de faire le mélange pour des issues plus heureuses. Déjà en novembre prochain, les Etalons seront en déplacement au Bénin pour leur premier match des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Puis viendra le mois de mars qui va voir se vider la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2017, et ce sera contre l’Ouganda à Ouagadougou. Le leader provisoire recevra immédiatement le Burkina dans le même mois à Kampala. Il va sans dire que les Etalons n’auront de choix que de stopper l’Ouganda au risque de compromettre leur qualification. Nul doute que l’encadrement technique est conscient de cette donne et travaillera à corriger ce qui doit l’être. Les joueurs le sont également et se donneront à fond pour ne pas regretter à la fin. En tout cas, il n’y a plus beaucoup de calculs à faire. Il faut foncer et…gagner.
Alexandre Le Grand ROUAMBA


 

Tournoi UFOA, les Etalons cadets attendus

Dès le 25 septembre prochain, le Burkina abritera la 2e édition du tournoi de l’Union des fédérations ouest-africaines de football, Zone ouest B. Cette compétition sous-régionale qui concernera les joueurs de moins de 17 ans réunira 6 pays de la zone et un pays invité. Ce sont le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Nigeria, le Ghana, la Sierra Leone et l’invité qui est la Tunisie.
A l’issue du tirage au sort qui a eu lieu le 8 septembre dernier à Ouagadougou sous le regard du secrétaire général de l’UFOA, Aka Malan , du ministre des Sports et des loisirs , David Kabré, et du président du Comité national d’organisation , Sita Sangaré, les deux poules sont ainsi constituées: la poule A est composée du Burkina, de la Sierra Leone , du Ghana et de la Tunisie et la poule B est constituée du Nigeria, du Niger et de la Côte d’Ivoire. Le match d’ouverture opposera le 25 septembre 2015 à 15h30 le Burkina Faso à la Sierra Leone. Les cadets burkinabè sont donc attendus.

Commentaires

Numéro d'édition: 123